Les banques s'attaquent aux pirates

03/01/12 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Datanews

Les banques belges menacent les pirates de poursuites ...

Les banques s'attaquent aux pirates

Les banques belges menacent les pirates de poursuites judiciaires, peut-on lire dans le journal De Tijd.

Suite à plusieurs attaques contre le système de banking internet belge durant l'été de 2011, BNP Paribas Fortis a déposé plainte auprès du tribunal de Bruxelles, et d'autres banques s'y sont ralliées. Même si les problèmes causés sont encore limités en Belgique - l'organisation bancaire Febelfin parle de 77 cas recensés ayant fait pour quelque 117.000 euros de dommages, contre 11 millions aux Pays-Bas par exemple, au cours des six premiers mois de 2011 -, les banques entendent ainsi donner un 'signal' aux pirates pour leur signaler que les actes de piratage ne peuvent rester impunis. ING, Dexia et la Banque de la Poste auraient aussi transmis des informations à la Justice. Dans le passé, il s'est avéré à plusieurs reprises déjà que des pirates originaires de Russie et d'Ukraine se sont livrés à des attaques contre le système de banking internet et contre les systèmes de vente en ligne.

Febelfin insiste sur le fait que le système de banking internet est sûr en Belgique, mais que tout un chacun, y compris l'utilisateur final, doit jouer son rôle correctement. Normalement, la banque indemnise les éventuels dommages, mais chaque cas est examiné séparément. S'il apparaît que le client a été négligent - par exemple en n'utilisant pas un logiciel anti-virus valable -, cela peut se retourner contre lui. Febelfin invite aussi à la prudence lors des transactions (ne pas apposer de signature numérique à des moments inhabituels au cours de la transaction), à des contrôles réguliers de l'état des comptes et à une utilisation sécurisée des ordinateurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires