Les banques européennes s'opposent à .bank

05/03/12 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

L'autorité bancaire européenne (EBA) s'est prononcée contre ...

Les banques européennes s'opposent à .bank

L'autorité bancaire européenne (EBA) s'est prononcée contre les nouveaux domaines de top level génériques (gTLD) pour le monde financier. Selon l'EBA, des extensions telles .bank sèmeraient non seulement la confusion, mais causeraient aussi une augmentation du nombre d'attaques d'hameçonnage ('phishing').

C'est en 2013 que les premières nouvelles extensions internet génériques devraient faire leur apparition sur internet. Une demande pour .bank avait également été introduite. L'European Banking Authority (EBA) suggère à présent que des suffixes comme .bank et .fin ne sont pas une bonne idée, parce qu'ils risquent de provoquer de la confusion chez les internautes et qu'ils pourraient entraîner une croissance des cas de fraude et de 'phishing'.

L'EBA aimerait que le nouveau programme gTLD de l'Icann soit interrompu, ne serait-ce que parce que le gestionnaire des noms de domaine ne peut, selon l'autorité bancaire, garantir qu'une éventuelle extension .bank ou .fin soit réellement attribuée à une banque ou à une institution financière connue, avec toutes les conséquences que cela impliquerait.

"Et si les clients font une confiance aveugle aux noms de domaine .bank, parce qu'ils estiment que les organisations qui possèdent une telle extension, sont de toute façon fiables, le risque de nouvelles formes de fraude ne fera qu'augmenter", peut-on lire dans le communiqué émis par l'EBA.

L'Icann entend limiter les risques et a créé dans ce but toute une série de mécanismes anti-abus. L'EBA n'est cependant pas du tout rassurée et signale en outre que les nouveaux gTLD vont faire grimper les coûts des institutions financières existantes, parce qu'elles devront revendiquer leurs noms de domaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires