"Les banques assises sur une bombe legacy"

10/04/09 à 11:15 - Mise à jour à 11:14

Source: Datanews

Malgré la crise financière, les banques continuent à investir dans les systèmes IT et de core banking. Voilà ce que démontre la dernière enquête du cabinet d'analystes The Banker, mais Carl Tilkin-Franssens, CIO du groupe KBC, prévient que les banques "sont assises sur une bombe à retardement legacy".

Malgré la crise financière, les banques continuent à investir dans les systèmes IT et de core banking. Voilà ce que démontre la dernière enquête du cabinet d'analystes The Banker, mais Carl Tilkin-Franssens, CIO du groupe KBC, prévient que les banques "sont assises sur une bombe à retardement legacy".

Quasiment un CEO sur trois du secteur bancaire pense que 2009 sera encore pire que 2008. Un sur dix s'attend même à ce que cela soit nettement plus grave. Pourtant, 70% des CEO interrogés déclarent continuer d'investir dans les systèmes IT. Carl Tilkin-Franssens prévient cependant que des problèmes surgiront, si les banques ne se hâtent pas d'investir massivement dans les systèmes de core banking:

"Ces dix dernières années, l'on y a à peine investi. Je ne connais d'ailleurs aucune banque belge qui ait conçu une nouvelle plate-forme de core banking ces dernières années. Certaines disposent encore de mainframes datant de 20 à 30 ans. Le problème, c'est qu'arrivé à un certain point, tout se bloque."

Carl Tilkin-Franssens table encore sur une facture SEPA (Single European Payment Area) salée, si l'adoption de l'euro s'accélère. "Cela atteindra en effet le coeur même de nos systèmes." La migration vers une nouvelle plate-forme prend au moins deux années.

Nos partenaires