Les babyphones Foscam faciles à pirater

13/07/18 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

La sécurisation de dizaines de milliers de babyphones et de caméras de surveillance de la marque Foscam laisse fortement à désirer. Les personnes mal intentionnées peuvent par conséquent facilement les pirater et en prendre le contrôle, met en garde le Syndicat néerlandais des consommateurs.

Les babyphones Foscam faciles à pirater

. © .

Il est vivement conseillé aux propriétaires de ces caméras de mettre à jour leurs appareils dans les plus brefs délais. L'entreprise de sécurité israélienne VDOO avait déjà rapporté une brèche de sécurité sur différentes caméras Foscam. À présent, le Syndicat des consommateurs découvre également que deux caméras de surveillance bébé, les modèles Fosbaby et Fosbaby P1, ainsi qu'une autre caméra de surveillance, présentent une faille de sécurité.

Le problème réside principalement dans le fait que les appareils ne se mettent pas à jour automatiquement. Pour la plupart des produits, il suffit d'installer le logiciel le plus récent. Mais selon le Syndicat des consommateurs, le fait que cette mise à jour ne soit pas automatique constitue un problème.

Selon le syndicat, une visite d'un site Internet malveillant ou infecté suffit pour permettre aux pirates informatiques de prendre le contrôle des caméras et d'en visionner les images. Il indique également que lorsque l'on peut accéder à la caméra via Internet, celle-ci peut être identifiée par l'intermédiaire du moteur de recherche IoT Shodan.io et est donc rapidement détectable par des étrangers. Même si cette fonction est désactivée par défaut. Mais si la caméra peut être détectée, les pirates pourraient également avoir accès au réseau domestique. Il est donc vivement conseillé d'effectuer une mise à jour complète du logiciel de l'appareil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires