Les autorités chinoises rejettent Windows 8

21/05/14 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

Le gouvernement chinois ne veut pas entendre parler de Windows 8 sur ses ordinateurs, suite à l'arrêt du support de Windows XP.

Les autorités chinoises rejettent Windows 8

Le gouvernement chinois ne veut pas entendre parler de Windows 8 sur ses ordinateurs, suite à l'arrêt du support de Windows XP.

Les autorités chinoises ont annoncé la nouvelle dans une note relative aux produits économes en énergie et ce, même s'il n'apparaît provisoirement pas clairement pourquoi cette info est liée au choix de Windows. Selon Reuters qui, à son tour, se réfère à l'agence de presse chinoise Xinhua, la mesure de bannissement doit garantir la sécurité des ordinateurs gouvernementaux, après que Microsoft ait renoncé à supporter Windows XP et ce, même si ce système d'exploitation est très populaire en Chine.

Microsoft se déclare étonnée dans un communiqué et affirme qu'elle collabore depuis assez longtemps déjà pro-activement avec le gouvernement chinois. Elle se dit prête à fournir Windows 7 aux clients au sein du gouvernement chinois, s'il y a une demande dans ce sens.

Voilà qui constitue un premier important contretemps pour notre compatriote Philippe Rogge, le general manager de Microsoft Belux qui rejoindra cet été la Chine pour y diriger les activités commerciales de l'éditeur de software. Pour Rogge, la Chine n'est du reste pas une inconnue, puisqu'en 2008, il fut le chef de la délégation belge aux Jeux Olympiques organisés à Pékin.

La Chine est depuis assez longtemps déjà un marché difficile pour Microsoft. En 2011, l'éditeur de logiciels avait pourtant laissé entendre que le marché informatique chinois était comparable à celui des Etats-Unis. Néanmoins, l'entreprise n'y réalise qu'un chiffre d'affaires similaire à celui enregistré aux Pays-Bas et ce, en raison du piratage qui y sévit. Ces dernières années, elle collabore étroitement avec les autorités en vue d'équiper leurs PC d'exemplaires légaux de Windows. Mais l'arrêt de XP, pourtant annoncé de longue date, a suffisamment irrité le gouvernement chinois pour l'inciter à fermer la porte à la firme américaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires