Les astronautes recevront le vieux PDA de leur patron

30/01/07 à 00:00 - Mise à jour à 29/01/07 à 23:59

Source: Datanews

L'équipage de l'International Space Station sera d'ici deux mois équipé d'un PDA. Chaque astronaute recevra en effet un HP Ipaq 5550.

Les PDA seront utilisés à partir de mars 2007 notamment pour la mise à jour de l'administration ménagère à bord. L'on enregistrera en effet dans ce qu'on appelle l'Inventory Management System la liste des choses emportées et l'endroit où elles sont stockées. A cette fin, tous les objets à bord seront porteurs d'une étiquette à code-barres. Les anciens lecteurs de codes-barres prendront leur retraite le mois prochain et seront remplacés par des PDA intégrant ce genre de lecteur. Ceux-ci communiqueront sans fil avec un ordinateur central.Autre application présente sur les PDA: un programme indiquant aux astronautes, lors d'une dépressurisation à bord, le temps qu'il leur reste pour enfiler leur combinaison spatiale et se préparer à une évacuation. Le programme, conçu par l'astronaute allemand Thomas Reiter, recourt à la synthèse vocale.Les amateurs de gadgets snoberont l'HP Ipaq 5550 car ce modèle n'est plus disponible d'occasion que sur internet. "Dans l'espace, le progrès technique accuse du retard sur celui caractérisant le marché grand public", admet Maurizio Martignan, porte-parole de l'ESA. "Tout l'équipement est d'abord testé dans le détail avant d'être approuvé pour être utilisé dans l'espace. Telle est la façon de faire. Le tout nouveau modèle actuel ne sera disponible qu'à terme pour une utilisation dans la station spatiale."A terme, les PDA feront tourner tous les programmes pour lesquels l'équipage de la station spatiale utilise à présent encore l'ordinateur portable. Ce dernier s'avère peu pratique pour pas mal d'applications. C'est ainsi qu'on se prépare notamment au passage au PDA de l'ESA/Nasa International Procedure Viewer, dans lequel les astronautes pourront visionner les instructions relatives à l'ensemble des activités à bord.L'on planche en outre aussi sur des applications VoIP permettant aux membres de l'équipage de rester mutuellement en contact et de transmettre vocalement aux ordinateurs centraux des tâches à effectuer. Le bruit présent en permanence dans la station spatiale constitue un problème. La source sonore la plus gênante est le système de ventilation. Tout ce bruit n'interfère cependant pas sur les avertissements vocaux du programme créé par Thomas Reiter. En cas de dépressurisation de la station spatiale, la désactivation directe du système de ventilation constitue par ailleurs la première mesure de sécurité.

Nos partenaires