Les appareils mobiles embarquent-ils un logiciel d'espionnage?

01/12/11 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Datanews

Carrier IQ peut enregistrer la manipulation des touches par les utilisateurs de millions d'appareils mobiles, affirme Trevor Eckhart, un développeur/chercheur Android. Carrier IQ dément.

Les appareils mobiles embarquent-ils un logiciel d'espionnage?

Carrier IQ peut enregistrer la manipulation des touches par les utilisateurs de millions d'appareils mobiles, affirme Trevor Eckhart, un développeur/chercheur Android. Carrier IQ dément.

Sur le site 'androidsecuritytest.com', Trevor Eckhart, développeur et chercheur Android dévoile les mystères du logiciel de Carrier IQ, une entreprise de Mountain View en Californie. Il prétend qu'au plus profond du software des appareils mobiles Android, RIM Blackberry et Nokia se dissimulerait un logiciel qui contrôle et enregistre en permanence l'utilisation de ces téléphones. Ces informations seraient ensuite mises à la disposition des 'carriers'. Ce logiciel serait embarqué aujourd'hui dans plus de 141 millions d'appareils.

Après cette publication, Carrier IQ a tenté d'imposer le silence à Eckhart en exigeant de lui un 'cease and desist' (une ordonnance de cessation et d'abstention), mais cette ordonnance a entre-temps été retirée, notamment sous la pression de l'Electronic Frontier Foundation. Dans le cadre de ce retrait et dans un communiqué ultérieur, l'entreprise explique ce que son logiciel fait réellement. C'est ainsi que les données collectées ne sont exploitées que pour optimaliser le service prodigué par les carriers sur base d'informations relatives à la qualité du réseau et à des problèmes possibles dans les appareils. Les données ne sont pas transférées en temps réel, mais 'résumées'. 'Il n'y a pas d'enregistrement de la manipulation des touches', selon le communiqué. Le logiciel ne consulte pas non plus le contenu des messages, etc. Et les informations ne sont pas vendues à des tiers, mais ne sont fournies qu'au carrier concerné.

Sur YouTube, vous pourrez découvrir une vidéo dans laquelle Trevor Eckhart démontre ses allégations.


Update
Base affirme formellement n'utiliser ni le logiciel ni des services de Carrier IQ. "Nous avons certes du software permettant d'élaborer des statistiques à propos du trafic de donnés au départ de différents points. Nous pouvons ainsi vérifier où des investissements complémentaires s'avèrent nécessaires", déclare Bart Vandesompele. Cette information est fournie en vrac et de manière anonyme pour être utilisée par Base, souligne-t-il.

Chez Belgacom/Proximus, l'on nous répond que ce service est demandé par plusieurs opérateurs américains, mais que "cette appli n'est pas embarquée sur les modèles européens". Ce dernier point est communiqué par HTC, fabricant d'un appareil sur lequel Eckhart a démontré le problème. En résumé, "Belgacom n'a jamais utilisé les services proposés par Carrier IQ. Nous n'avons jamais installé ce genre d'outil ou d'appli dans nos appareils. Nos appareils mobiles en sont donc dépourvus", déclare Frédérique Verbiest.

Chez Mobistar, Patti Verdoodt affirme également que l'entreprise n'a pas recours aux services ni de Carrier IQ ni de tout autre logiciel similaire. Elle fait certes appel à du software pour contrôler le bon fonctionnement de son service, mais qui ne collecte aucune information auprès ou sur l'utilisateur final.

En savoir plus sur:

Nos partenaires