Les antimaliciels ont le vent en poupe

12/07/07 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La percée de la cybercriminalité dope manifestement les ventes de produits anti-malware ou antimaliciels. Ainsi, le bureau d'analystes Frost & Sullivan table pour 2013 sur un chiffre d'affaires de plus de 7 milliards EUR dans ce secteur.

La percée de la cybercriminalité dope manifestement les ventes de produits anti-malware ou antimaliciels. Ainsi, le bureau d'analystes Frost & Sullivan table pour 2013 sur un chiffre d'affaires de plus de 7 milliards EUR dans ce secteur.

Pour les entreprises, la perte de données sur leurs clients et de propriété intellectuelle constitue un danger majeur, de même que la paralysie d'un site web ou la divulgation d'informations sensibles. De leur côté, les particuliers craignent de voir leur identité et/ou leurs mots de passe être volés. Heureusement, la sensibilisation va croissante, tant dans les sociétés que dans le grand public.

Cette sensibilisation stimule évidemment la croissance de la demande sur le marché des logiciels antimaliciels. Telle est en tout cas la conclusion d'une étude de Frost & Sullivan qui estime qu'en 2006, le marché des produits anti-malware a progressé de 17,1% pour atteindre 2,9 milliards d'euros. Et de tabler sur une croissance annuelle de 10,9% du marché qui représentera 7 milliards d'euros à l'horizon 2013.

"La cybercriminalité constitue l'un des segments les plus lucratifs de la criminalité organisée à l'échelle mondiale", commente Katie Gotzen, analyste chez Frost & Sullivan pour expliquer ce succès des logiciels anti-malware.

Nos partenaires