Les Américains pensent que le cloud est un terme météorologique

10/09/12 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Datanews

Même si le 'cloud computing' est la tendance technologique la plus branchée du moment, il semble que la plupart des Américains n'ont aucune idée de ce que recouvre ce concept. D'une étude commanditée par Citrix, il apparaît en effet que la majorité des Américains pense que le 'cloud' est lié à la météo.

Les Américains pensent que le cloud est un terme météorologique

Même si le 'cloud computing' est la tendance technologique la plus branchée du moment, il semble que la plupart des Américains n'ont aucune idée de ce que recouvre ce concept. D'une étude commanditée par Citrix, il apparaît en effet que la majorité des Américains pense que le 'cloud' est lié à la météo.

Autre point étonnant: les personnes interrogées qui savent ce qu'est l'informatique dans le nuage ('cloud computing'), indiquent que son principal avantage, c'est de pouvoir travailler chez soi sans devoir s'habiller. La bonne nouvelle, c'est que les répondants qui ne savent pas exactement ce que c'est, en reconnaissent quand même les avantages économiques et qualifient le 'cloud computing' de moteur de croissance.

Dans le cadre de cette enquête, un échantillon de plus de 1.000 adultes américains a été sélectionné. L'étude commanditée par Citrix et effectuée par Wakefield Research démontre que malgré le fait que le terme 'cloud computing' est beaucoup utilisé, il existe encore énormément de confusion en la matière.

C'est ainsi que 51 pour cent des personnes interrogées, dont une grande partie de la génération Y, pensent qu'une tempête risque endommager le 'cloud'. Quasiment un tiers considère le 'cloud computing' comme quelque chose qui sera largement déployé à l'avenir, alors que pas moins de 97 pour cent utilisent dès à présent des services 'cloud' en faisant des emplettes online, en recourant à l'internet banking, aux réseaux sociaux et au partage de documents en ligne.

Malgré la confusion qui règne, quasiment soixante pour cent pense que le poste de travail de demain se trouvera entièrement dans le 'cloud'. Cela implique que les gens vont passer en revue les possibilités offertes par le nuage de crainte d'être dépassés.
Les résultats de l'étude indiquent qu'il existe une disparité entre ce que les Américains savent réellement, ce qu'ils pensent savoir et à quel point ils utilisent déjà l'informatique dans le nuage.

Ci-après, vous trouverez les résultats les plus étonnants:
Les gens font semblant d'en savoir long sur le 'cloud computing'. Plus d'un Américain sur cinq (22 pour cent) admet qu'il prétend savoir ce qu'est le 'cloud computing' et comment cela fonctionne, alors que tel n'est pas le cas. Un tiers ment même lors d'entretiens de sollicitation.
Vous n'êtes pas le seul à ne pas savoir. L'immense majorité des répondants admet en savoir peu sur le nuage. 56 pour cent pensent que d'autres personnes qui parlent du 'cloud computing', n'ont pas la moindre idée de ce que ce concept signifie.
Qu'est ce que le 'cloud' en réalité? Si l'on demande aux gens ce qu'est le 'cloud computing', la majorité estime qu'il s'agit d'un nuage, du ciel ou de quelque chose qui a trait à la météo. Seuls 16 pour cent pensent à un réseau informatique qui permet le stockage, le partage et l'accessibilité à des données au moyen d'appareils connectés à internet.
Beaucoup l'utilisent, mais peu le comprennent. Plus de la moitié (54 pour cent) des Américains déclarent ne jamais utiliser le 'cloud computing', alors que 95 pour cent le font. C'est ainsi que 65 pour cent recourent au banking online, que 63 pour cent font du shopping online, que 58 pour cent utilisent les sites sociaux et que 45 pour cent jouent en ligne.
Le 'cloud computing' peut-il sauver l'économie? Malgré le fait que la plupart des personnes interrogées ne savent pas exactement ce qu'est le 'cloud', ils y voient néanmoins des possibilités. Après avoir réuni davantage d'informations, 68 pour cent d'entre elles y voient des avantages économiques. Economies, croissance organisationnelle et plus d'engagement sont quelques-uns des avantages évidents cités.
Les autres avantages du 'cloud computing'. Les personnes interrogées voient aussi d'autres avantages moins évidents du 'cloud computing'. C'est ainsi que 40 pour cent d'entre elles trouvent agréable de travailler sans devoir s'habiller, alors qu'un tiers apprécie d'ouvrir des fichiers, tout en bronzant sur la plage, et que 35 pour cent peuvent partager des informations avec des gens qu'ils préfèrent ne pas rencontrer personnellement.
Soucis de coûts, de sécurité et de respect de la vie privée. Malgré tous les avantages, les répondants envisagent aussi des raisons de ne pas adopter le 'cloud'. Les personnes interrogées qui rejettent les services 'cloud', citent le plus souvent comme objections les coûts (34 pour cent), la sécurité (32 pour cent) et la confidentialité (31 pour cent).

En savoir plus sur:

Nos partenaires