Les Affaires étrangères piratées par le virus d'espionnage Snake

13/05/14 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Datanews

Les auteurs russes présumés du piratage auprès des Affaires étrangères auraient utilisé "Snake". Selon les services de sécurité, il s'agit "de l'instrument par excellence pour épier le monde".

Les Affaires étrangères piratées par le virus d'espionnage Snake

© BELGA

Ce samedi, les Affaires étrangères se sont vu dérober des informations confidentielles à propos de la crise en Ukraine. Selon le journal De Standaard, au moins un rapport sur l'Ukraine qui aurait été envoyé par un fonctionnaire des Affaires étrangères depuis une boîte électronique non protégée, a été dérobé. Il est probable que les dommages ne se limitent pas à ce seul rapport.

"Le virus Snake est l'instrument par excellence pour épier le monde"

D'après De Standaard, les services de renseignement militaires ont découvert que les auteurs - très probablement des Russes - ont utilisé le virus d'espionnage Snake. Selon les services de sécurité, il s'agit de l'instrument par excellence pour épier le monde".

Les Affaires étrangères temporairement en 'quarantaine digitale'

Les informaticiens des Affaires étrangères et le service de renseignements militaire sont en train de 'nettoyer' les serveurs piratés. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a déclaré sur Radio 1 que ce nettoyage "durera encore tout un temps".

Selon le journal économique De Tijd, les membres de la diplomatie belge n'ont pu ni surfer sur internet, ni échanger des e-mails afin d'éviter que d'autres renseignements confidentiels prennent la clé des champs. Ce jour-là, le personnel a été autorisé à communiquer uniquement en interne. Entre-temps, le réseau des Affaires étrangères a été sorti de quarantaine.

Nos partenaires