Les actionnaires en veulent aux directeurs d'Agfa

18/03/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le fonds américain d'investissements Franklin envisage d'entreprendre une action à l'encontre du conseil d'administration d'Agfa. Avec 11,5 pour cent, Franklin est l'actionnaire minoritaire principal de l'entreprise d'imagerie belge en grosses difficultés. Voilà ce qu'écrit le journal De Tijd.

Le fonds américain d'investissements Franklin envisage d'entreprendre une action à l'encontre du conseil d'administration d'Agfa. Avec 11,5 pour cent, Franklin est l'actionnaire minoritaire principal de l'entreprise d'imagerie belge en grosses difficultés. Voilà ce qu'écrit le journal De Tijd.

Franklin se tourne vers les autres actionnaires minoritaires importants d'Agfa, afin d'adopter une position commune lors de la réunion générale du 29 avril prochain. Outre Franklin, les principaux actionnaires ont pour nom Nordea, Classic Fund, Sparinvest et Pioneer. Ils détiennent 30 pour cent d'Agfa.

Les sociétés d'investissements sont très contrariées à propos de ce qui se passe chez Agfa. Selon des sources fiables, il y a un risque que les actionnaires minoritaires ne reconnaissent plus le 29 avril le conseil d'administration, ou une partie de celui-ci, et remettent en question la rémunération du président Ludo Verhoeven comme membre de ce conseil. Verhoeven est aussi l'ex-administrateur délégué d'Agfa. On ne sait pas encore s'ils pourraient revendiquer de siéger au sein du conseil.

Si tel était le cas, ce serait un blâme pour les administrateurs principalement belges d'Agfa, qui passent pour être l'élite de l'establishment des entrepreneurs belges. Pour les sociétés d'investissements, il est toujours plus manifeste que le conseil d'administration d'Agfa ne s'est pas acquitté correctement de sa tâche ces dernières années et a tiré la sonnette d'alarme trop tard.

Source: Belga

Nos partenaires