Les actionnaires d'Ordina se prononceront sur un nouveau financement

16/11/11 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Datanews

Les actionnaires du fournisseur néerlandais de services ICT Ordina voteront le 1er décembre 2011 sur l'émission de nouvelles actions pour un montant de 40 millions d'euro et sur un nouveau crédit bancaire de 55 millions d'euros.

Les actionnaires d'Ordina se prononceront sur un nouveau financement

Les actionnaires du fournisseur néerlandais de services ICT Ordina voteront le 1er décembre 2011 sur l'émission de nouvelles actions pour un montant de 40 millions d'euro et sur un nouveau crédit bancaire de 55 millions d'euros.

Ce vote des actionnaires constituera le point final du refinancement d'Ordina, sur lequel la direction a travaillé ces derniers mois. L'émission d'actions est double. Des actions pour un montant de 4,2 millions d'euros seront hébergées au sein de la société d'investissement Project Holland Fonds. Et pour le montant restant, des actions seront proposées aux actionnaires existants.

Au cas où la demande des investisseurs serait insuffisante, Project Holland Fonds achèterait le solde des actions. Ce faisant, la société d'investissement détiendrait, après l'émission, une participation minimale de 21 pour cent et maximale de 29,9 pour cent dans Ordina.

Project Holland Fonds est une filiale de Rabobank et de l'assureur Delta Lloyd. L'entreprise a démarré mi-2009 avec un capital de 200 millions d'euros. Elle a pour objectif de supporter les entreprises néerlandaises de bonne valeur qui connaissent des problèmes en raison de la crise du crédit. En faisant appel au fonds de pension, le capital disponible devrait atteindre le milliard d'euros. Le fonds a jusqu'à présent déjà pris des participations dans des entreprises comme la société de transport Dockwise, la firme de délégation de personnel DPA et le bureau d'ingénieurs Oranjewoud.

Cela fait quelques années déjà que l'inquiétude règne chez Ordina, qui a plusieurs fois émis de nouvelles actions afin de pouvoir rembourser ses prêts. Son CEO Ronald Kasteel a également quitté l'entreprise récemment. Il a été remplacé par Stépan Breedveld. En Belgique, le country manager Hans Vets s'en est allé de manière inattendue au début de l'année. Son remplaçant s'appelle Franky Van Damme.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires