Les actionnaires approuvent le changement d'appellation en Proximus

15/04/15 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Lors de l'assemblée des actionnaires de Belgacom, ces derniers ont approuvé à 99,94 pour cent le changement d'appellation de Belgacom en Proximus. L'entreprise accueille aussi de nouveaux administrateurs.

Les actionnaires approuvent le changement d'appellation en Proximus

© PVL

"Si tout se passe bien, il s'agit de la dernière assemblée des actionnaires de Belgacom, et nous souhaiterons l'année prochaine la bienvenue à l'assemblée des actionnaires de Proximus", a déclaré le président du conseil d'administration Stefaan De Clerck au début de la réunion.

Il s'agissait surtout d'une question formelle, puisque quelque 99,94 pour cent des actionnaires ont approuvé le changement d'appellation. Les votes complémentaires à propos du changement de nom dans les statuts n'ont pas non plus posé de problème.

Le changement d'appellation en Proximus avait été proposé en mars de l'an dernier en tant que marque commerciale, de même qu'un nouveau logo en septembre. Mais l'entreprise télécom adopte à présent explicitement cette formule, ce qui fait que le nom Belgacom va définitivement disparaître. "Nous aspirons à un sentiment de cohérence et de transparence dans l'adoption de notre nouvelle appellation Proximus", a déclaré la CEO Dominique Leroy.

L'approbation par les actionnaires ne fit aucune difficulté pour le public présent dans la salle. Il ne manque plus à présent qu'un arrêté royal qui devrait suivre. D'ici le 22 juin, tout sera rebaptisé au sein du groupe. Le sticker boursier de l'entreprise se changera également de BELG en PROX.

L'assemblée passa en revue les points forts du rapport annuel, alors que les administrateurs nouveaux et en partance ont été présentés. Le directeur de la SNCB Jo Cornu ne sera plus administrateur indépendant du fait qu'il a atteint la limite d'âge de septante ans. Il sera remplacé par Martin De Prycker, qui a travaillé vingt ans notamment chez Alcatel-Lucent et qui fut aussi pendant un certain temps CEO de Barco. Le mandat de Theo Dilissen, qui représente l'Etat au conseil d'administration, est venu lui aussi à échéance pour la même raison le 28 février, mais comme aucun successeur n'a encore été désigné, son mandat est prolongé tacitement.

Toutes les décisions ont été en général approuvées par quelque 99 pour cent des personnes présentes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires