Les 9 'décès' technologiques de 2017

27/12/17 à 12:20 - Mise à jour à 28/12/17 à 12:28

Source: Datanews

Cette année fut pour le moins tumultueuse. Elle a enregistré non seulement la disparition de divers chanteurs, acteurs et politiciens, mais aussi d'entreprises connues et de technologies appréciées ou non. Nous passons ci-après en revue les 'décès' technologiques les plus étonnants de 2017.

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© Belga

Les entreprises et appareils suivants n'ont pas survécu à 2017.

Jawbone

1999 - juin 2017

Etre pionnier dans le domaine des 'wearables', ce n'est manifestement pas sain. En 2016, on avait en effet déjà assisté à la mort de Pebble, et en 2017, ce fut au tour du 'fitness tracker' Jawbone. L'entreprise a fait aveu de faillite en juin au bout de dix-huit années d'existence. Les experts parlent de 'disparition par surinvestissement' pour cette entreprise, dont la valeur a dépassé autrefois les trois milliards de dollars. Un gros problème de piètre management, qui n'a pu être résolu, alors qu'il y avait suffisamment d'argent en caisse.

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© Jawbone

Juicero

2013 - septembre 2017

Juicero, le 'producteur d'extracteurs de jus intelligents', a eu l'honneur douteux d'être le symbole ultime de la bulle artificielle dans la Silicon Valley. Prenez un objet rien de plus classique qu'un presse-fruits, concevez-en une version connectée nettement trop coûteuse et accompagnez-la, de nouveau, d'un abonnement mensuel hors de prix, le tout présenté dans le cadre d'une campagne de marketing pas piquée des vers. Qu'obtenez-vous? Pas mal d'argent de la part de capital-risqueurs de San Francisco et l'obligation d'intensifier encore vos slogans de marketing pour vendre davantage et continuer d'exister. Juicero parvint à récolter 120 millions de dollars, qui auraient pu être mieux utilisés. L'entreprise dut se résoudre à fermer ses portes, parce qu'elle n'avait pu développer un 'système efficient de production et de distribution' - la base même d'une bonne gestion professionnelle, quoi. Elle fit en outre l'objet de pas mal de railleries, lorsqu'il apparut que les petits sachets de jus qui étaient 'pressés de manière optimale' par l'appareil de Juicero, pouvaient tout aussi bien être obtenus manuellement par tout un chacun...

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© Juicero

La prise casque

20ème siècle - 2017 (peut-être)

Grande fut la consternation, lorsqu'il apparut que le nouvel iPhone 7 n'était plus équipé de la prise casque traditionnelle. Mais qu'à cela ne tienne, il semble à présent que cela soit la tendance. Après l'iPhone, les téléphones de Motorola et le nouveau Google Pixel 2 XL renoncèrent eux aussi à la prise casque. La préférence va à présent à la connexion 'buggy bluetooth' ou à toutes sortes de clés ou 'dongles' (en vente séparément à un prix raisonnable). L'entreprise qui n'a provisoirement pas encore fermé la porte aux adeptes des casques classiques, c'est Samsung, qui n'a donc jusqu'à présent pas encore cédé à la vogue.

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© Reuters

AIM

Mai 1997 - décembre 2017

Il est bien malaisé de trouver quelqu'un qui utilise encore AOL Instant Messenger, mais vous dénicherez tout aussi difficilement des personnes de plus de trente ans, qui n'ont jamais eu de compte sur cette plate-forme. Instant Messenger fut l'un des premiers à permettre à ses utilisateurs d'envoyer de brefs messages à une liste d'amis. Dans notre pays, ce service fut rapidement éclipsé par MSN Messenger, qui a entre-temps été absorbé par Skype.

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© AOL

Le télégramme

1846 - décembre 2017

Proximus cessera cette année de proposer les télégrammes. Car - eh oui! -, le télégramme existait bel et bien encore et ce, depuis 1846. Le service était surtout populaire chez les avocats et les huissiers, parce qu'il représentait une première forme de preuve juridique. Selon Proximus, au cours de la première moitié de cette année, un peu plus de huit mille télégrammes ont encore été expédiés par une dizaine de fidèles clients. Ceux-ci devront désormais se trouver un nouveau mode de communication.

.

. © Getty Images/iStockphoto

L'iPod nano et l'iPod shuffle

Septembre 2005 - juillet 2017

Apple a interrompu la fabrication de l'iPod nano et de l'iPod shuffle. Ces baladeurs numériques ont été retirés de son site web officiel depuis juillet dernier. Quiconque souhaite encore acquérir un lecteur MP3, doit se tourner vers l'un des deux modèles iPod touch. La vente de lecteurs musicaux décline depuis quelque temps déjà, ne serait-ce que parce que le smartphone en est parfaitement capable, tout en permettant en plus de téléphoner et de faire du streaming.

iPod Nano

iPod Nano © .

Windows Phone

Avril 2000 - octobre 2017

Après 17 ans, Microsoft arrête de développer son système d'exploitation mobile. Mis à part quelques mises à jour sécuritaires, il ne faut plus rien attendre de ce système d'exploitation, à en croire Joe Belfiore, Microsoft head of Windows. Selon l'analyste Gartner, moins d'un pour cent de l'ensemble des nouveaux smartphones vendus fin 2016 était des Windows Phone. Ce manque d'utilisateurs incita moins de développeurs à mettre au point des logiciels pour ce système, ce qui se traduisit par une sorte de spirale négative.

.

. © Reuters

Le Kinect

Novembre 2010 - octobre 2017

Le capteur de mouvements de la Xbox 360 et de la Xbox One est entre-temps lui aussi mort et enterré. Microsoft en a interrompu la production. Il avait été lancé en pleine vogue Wii pour la console de jeu Xbox 360 et était sorti trois ans plus tard en une version fournie d'origine avec la Xbox One. Mais peu de gens étaient en attente d'une commande du jeu par la gestuelle. De plus, des rumeurs selon lesquelles le Kinect se livrait à de l'espionnage, n'arrangèrent pas la situation. Bref, les versions plus récentes de la Xbox One n'incorporaient plus le Kinect et n'étaient même plus équipées d'un port pour le capteur de mouvements.

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© Belga

MS Paint

1985 - juillet 2017

Les amateurs d'images matricielles (bitmaps) mal conçues ont été quelque peu paniqués, lorsqu'ils découvrirent en juillet dernier sur une liste de programmes qui ne seraient plus activement supportés dans Windows 10, qu'y figurait aussi MS Paint. Ce programme de dessin simple est aussi ancien que Windows lui-même. Avec la Fall Creators Update de Windows 10, Microsoft arrête cependant la maintenance du programme, ce qui fait qu'il y a un grand risque qu'il disparaisse des prochaines versions. Mais Microsoft a déjà préparé son successeur: Paint 3D, dont l'accès serait nettement moins aisé toutefois.

Les 9 'décès' technologiques de 2017

© PVN

Nos partenaires