Les 5 plus grosses gaffes internet de 2008

17/12/08 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

Les classements de fin d'année continuent à sortir en masse. Après les 'pertes de données les plus bizarres de 2008', voici à présent les 5 plus grosses gaffes internet de 2008.

Les classements de fin d'année continuent à sortir en masse. Après les 'pertes de données les plus bizarres de 2008', voici à présent les 5 plus grosses gaffes internet de 2008.

La cinquième place est réservée à l'incident qui a eu lieu le 22 mars. Ce jour-là, plusieurs pirates se sont introduits par effraction sur le site web de l'Epilepsie Foundation. En guise de plaisanterie, ils y ont placé des centaines de liens vers des pages web remplies d'illustrations flashy: une attaque en bonne et due forme perpétrée contre les personnes souffrant d'épilepsie photosensible.

En août, la NASA a reconnu que certains ordinateurs portables se trouvant à bord de la station spatiale internationale étaient contaminés par du malware et que ce n'était pas la première fois. Cela lui vaut la quatrième place.

Le troisième rang de ce classement peu enviable est occupé par le tristement célèbre accélérateur de particules du CERN, dont une partie du réseau informatique ne résista pas à un acte de piratage perpétré par 'l'équipe de sécurité grecque'.

Pas mal de personnalités ont également été la victime de pirates cette année. C'est ainsi notamment qu'en septembre, le compte e-mail personnel de Sarah Palin a été piraté.

Mais selon PC Tools, qui a composé ce petit classement, la plus grosse bévue internet de l'année n'est vraiment pas drôle du tout. En août, un consultant en sécurité a en effet découvert une faille particulièrement sérieuse dans l'infrastructure DNS d'internet, ce qui a entraîné une réaction en chaîne de correctifs de sécurité émis par quasiment toutes les grandes sociétés IT.

Pour 2009, PC Tools s'attend par ailleurs à ce que le 'clickjacking' joue un rôle dominant. Le 'clickjacking' est cette toute nouvelle technique exploitée par des cyber-criminels en vue de dérober l'identité en ligne de quelqu'un. Mais les scanners de virus factices et les menaces vis-à-vis des réseaux sociaux demeureront aussi un problème en 2009. Bonne année quand même!

Nos partenaires