Les 5 achats technologiques belges les plus étonnants de 2015

30/12/15 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Datanews

L'on a dépensé sans compter en 2015. De très nombreuses entreprises ont en effet été absorbées par d'autres et ce, tant chez nous que sur la scène internationale. Nous avons passé en revue pour vous les rachats les plus singuliers de firmes belges ou effectués par des sociétés de notre pays.

Les 5 achats technologiques belges les plus étonnants de 2015

. © .

Telenet s'empare de Base pour 1,325 milliard d'euros

En reprenant Base Company, Telenet a réalisé l'un des principaux rachats de l'histoire du secteur technologique belge. Telenet dispose enfin ainsi de son propre réseau GSM et peut, au niveau national, affronter Proximus et Mobistar, dont l'opérateur utilisait le réseau jusque là. Pour faire approuver l'accord par l'Europe, Base a vendu sa participation dans Mobile Vikings. L'opérateur virtuel limbourgeois passe ainsi entre les mains de Medialaan.

NRB reprend Trasys

NRB a l'ambition de devenir l'un des principaux acteurs ICT de notre pays et a englouti dans ce but Trasys. Ce faisant, le groupe occupe 1.100 personnes et enregistre un chiffre d'affaires de 222 millions d'euros. Mais il n'entend pas s'arrêter en si bon chemin, puisqu'il vise deux mille collaborateurs et 300 millions de chiffre d'affaires. Le prix du rachat n'a pas été communiqué.

Microsoft absorbe Sunrise

L'application agenda du Belge Jeremy Le Van et du Français Pierre Valada a été vendue à Microsoft en février. L'appli avait fait l'objet d'un investissement total de 8,2 millions de dollars. L'on ne sait pas combien Microsoft a versé pour l'acquérir, mais selon Techcrunch, la somme avoisinerait les cent millions de dollars.

Sony met la main sur Softkinetic

Le spécialiste belge des capteurs d'images a été racheté en octobre par l'entreprise japonaise Sony. Ces dernières années, Softkinetic avait conclu de juteux contrats avec Intel, HP et Sony elle-même pour la caméra dans la PlayStation 4. Pour Sony, l'objectif est d'intégrer la technologie dans ses propres capteurs d'images. Prix de la transaction: inconnu.

Cegeka s'empare d'Edan

Au terme de quelques mois de négociations, Cegeka a englouti Edan cet été. Comme le spécialiste ERP faisait l'objet d'une procédure WCO2, Cegeka n'a pas versé de montant de rachat. 150 employés ont rejoint Cegeka. La marque Edan disparaîtra à terme.

Ce n'est évidemment là qu'un aperçu de la très longue liste de rachats. Au cours de l'année écoulée, Barco s'est aussi emparée de l'américaine Advan, Vivendi a fait de même avec la belge Radionomy (celle-là même qui avait repris Winamp, il y a quelques années), alors qu'Intelligent (Combell) a mis la main sur Stone Internet Services, que Combell a fait pareil avec PrioWeb, qu'Easy-M a acquis Abelsys, et que la jeune entreprise Beatswitch a racheté Buttons for Events et Mecano.

Nos partenaires