LEO-III: 60 ans plus tard

14/11/11 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Datanews

Novembre est un mois particulièrement chargé pour l'histoire de l'informatique. Voici 60 ans exactement, en '61 donc, la première application informatique commerciale était mise en service.

LEO-III: 60 ans plus tard

Novembre est un mois particulièrement chargé pour l'histoire de l'informatique. Voici 60 ans exactement, en '61 donc, la première application informatique commerciale était mise en service. La Lyons' Electronic Office (LEO) était une initiative de J. Lyons & Co, un important producteur britannique d'aliments préparés ainsi que l'exploitant d'une chaîne de magasins de thés.

De retour d'un voyage aux States fin des années '40, deux cadres parvinrent à convaincre le conseil d'administration de Lyons de construire un ordinateur basé sur le concept EDSAC britannique. En novembre '51, le premier programme informatique commercial était officiellement mis en production sur l'ordinateur LIO-I pour des calculs de Bakery Valuations destinés à déterminer, sur base des commandes enregistrées, le volume de production à réaliser la nuit, les quantités nécessaires de même que le schéma des tournées le lendemain. Lyons créa sa propre société informatique, LEO Computers, qui construisit encore les LEO-II et LEO-III avant d'être rachetée par le groupe informatique phare ICL (repris par la suite par Fujitsu). Lyons fut même pionnier en matière d'outsourcing puisqu'en '56, elle assurait le calcul des salaires pour Ford UK. Jusque dans les années '80, les logiciels LEO ont fonctionné en émulation sur les mainframes ICL 2900.

Et en novembre '71, un autre monument de l'informatique était dévoilé (via annonces), à savoir l'Intel 4004, le précurseur en droite ligne des millions de processeurs que l'on retrouve aujourd'hui tant dans les systèmes embarqués que les superordinateurs. Conçu pour un système de calcul, cette puce bâtie sur un processeur 4 bits a été à la base d'une gamme complète.

En savoir plus sur:

Nos partenaires