Léo Apotheker, l'homme providentiel pour les entreprises européens en manque de capital

30/10/14 à 10:08 - Mise à jour à 10:50

Léo Apotheker, ex-SAP et ex-HP, entend donner une seconde chance financière aux entreprises technologiques européennes.

Léo Apotheker, l'homme providentiel pour les entreprises européens en manque de capital

Léo Apotheker © .

Dans un entretien accordé au Financial Times, Léo Apotheker explique comment après son départ de chez SAP et HP, il collabore aujourd'hui avec le groupe de capitaux privés Advent International, afin d'offrir aux entreprises technologiques européennes un second souffle. Après l'investissement initial, des entreprises européennes, qui ont acquis une certaine maturité, ne peuvent en effet compter pour croître que sur un financement moindre que leurs homologues américaines. Apotheker cite ici des montants de 8 millions de dollars contre en moyenne 15 millions de dollars outre-Atlantique.

Outre son rôle d'investisseur avec Advent International, il a aussi été conseiller lors du rachat de l'entreprise IT danoise KMD, dont il est à présent le président du conseil d'administration. Il a collaboré également avec Advent lors du retrait de la Bourse du groupe Unit 4 (pour un montant d'1,15 milliard d'euros), un éditeur de logiciels ERP, où il siège actuellement en tant que directeur non exécutif. Aux subtilités financières, il préfère "créer de meilleures entreprises. Si vous fondez une entreprise qui croît assez rapidement, qui est plus solide et qui génère des marges supérieures, elle créera de la valeur par elle-même".

Apotheker ne cible pas ici les jeunes startups, mais bien des entreprises ni trop petites ni trop grandes, "des entreprises qui ont bien évolué, mais dont la croissance s'est arrêtée".

Bonne réputation

Lorsque le FT lui demande si son départ forcé de chez SAP et HP n'a pas terni sa réputation et son utilité pour Advent International, Apotheker répond par ces mots: "Chez la plupart des personnes de cette branche, je jouis encore et toujours d'une bonne réputation, je crois. J'y suis actif depuis bon nombre d'années déjà et ai développé quelque grandes entreprises."

En savoir plus sur:

Nos partenaires