Le vote électronique: plus jamais comme dimanche

12/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 11/06/07 à 23:59

Source: Datanews

Dimanche dernier, la moitié des Belges environ ont encore voté par voie électronique. Tel ne devrait plus être le cas à l'avenir. Le gouvernement fait actuellement exécuter une étude à propos du système de vote idéal à l'horizon 2009.

La plupart des gens ne se sentaient pas vraiment à la pointe du progrès lorsqu'ils ont voté par voie électronique, dimanche dernier, lors des élections législatives. En cause: les PC préhistoriques utilisés à cette occasion. La première génération d'ordinateurs destinés à cette fin date de 1994, et la seconde de 1997-1998. Même si ces derniers ont été actualisés pour les élections de l'an dernier et de cette année, ils sont dépassés après 10 ans de service. Pour les élections européennes et régionales de 2009, vous devriez donc voter d'une autre manière.'D'une autre manière', c'est vague, mais les autorités n'en savent guère plus. "Le gouvernement a en effet commandité auprès des universités belges une étude ayant pour thème: 'quel est le système de vote le plus approprié?'", explique Etienne Van Verdeghem de la direction des Elections du SPF Affaires intérieures. "Cette étude sera probablement abordée au parlement après l'été. Soit nous recevrons de tout nouveaux ordinateurs, soit nous en reviendrons au papier et au crayon."La décision devrait en tout cas être rapidement prise. "Les prochaines élections sont prévues en 2009. Comme les préliminaires dureront une année, nous devrions pouvoir démarrer de manière idéale début 2008", ajoute Van Verdeghem.Les changements concerneront également le décompte des voix de chaque bureau de vote et l'envoi des résultats. Dimanche dernier, le décompte des voix s'est encore effectué au moyen de disquettes, "mais aujourd'hui, on n'en trouve quasiment plus", déclare encore Van Verdeghem. "Je prévois donc qu'on travaillera à l'avenir avec des DVD ou quelque chose de similaire." Quant à l'envoi des résultats, il s'est déroulé par le biais de réseaux sécurisés, tels Fedman. "Mais à l'avenir, nous envisageons une connexions sans fil."En tout, 44 pour cent des Belges ont voté par voie électronique, et 56 pour cent ont utilisé le bon vieux crayon et le papier. En Flandre, c'était plus ou moins 50-50; à Bruxelles, tout s'est passé électroniquement, alors qu'en Wallonie, seuls 20 pour cent des électeurs ont utilisé l'ordinateur. Cette année, quelque 450 interventions ont du être effectuées pour des problèmes IT. Le nombre de ceux-ci est demeuré quasiment identique à celui des élections de 2003. Au total, quasiment 3.900 bureaux ont utilisé l'ordinateur. Cela a représenté 25.000 PC. "450 interventions sur 25.000 PC, c'est très peu."Par ailleurs, le système du crayon et du papier offre aussi des inconvénients. A Gingelom, au Limbourg, par exemple, le cordon fixé au crayon s'est avéré trop court que pour voter CD&V. Vous avez dit problème technique insurmontable...

Nos partenaires