Le Volkswagen Group ne veut pas faire de la voiture un monstre de données

11/03/14 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Datanews

Le Volkswagen Group mise sur la poursuite de la numérisation de l'industrie automobile. A cette fin, la marque allemande va libérer davantage d'argent et engager plus de personnel dans le cadre du trajet 'Future Tracks'.

Le Volkswagen Group ne veut pas faire de la voiture un monstre de données

Le Volkswagen Group mise sur la poursuite de la numérisation de l'industrie automobile. A cette fin, la marque allemande va libérer davantage d'argent et engager plus de personnel dans le cadre du trajet 'Future Tracks'.

Le Volkswagen Group va aussi approfondir la vision 'James 2025' par laquelle le tableau de bord basé IT de la voiture de demain sera développé. Voilà ce qu'a déclaré Martin Winterkorn, président du Volkswagen Group, lors de l'inauguration du salon IT professionnel CeBIT 2014 à Hanovre.

Monstre
Les voitures deviennent plus intelligentes et plus sûres du fait que l'industrie automobile et le secteur IT collaborent plus étroitement, notamment en matière de réseaux mobiles intelligents, où des capteurs s'échangent des données. Selon Winterkorn, les voitures actuelles sont des ordinateurs ambulants intégrant en moyenne 1,5 kilomètre de câble et 50 unités de contrôle offrant la puissance de 20 PC. Cette quantité de données doit être bien gérée et sécurisée. "Mais la voiture ne pourra jamais devenir un monstre de données. Je dis 'oui' à Big Data, à la sécurité et à la facilité d'utilisation, mais 'non' au paternalisme et à Big Brother."

Connected CarVolkswagen dispose dans le monde de 9.300 spécialistes IT et investit annuellement 3,8 milliards d'euros dans la Technologie de l'Information. Lors de ce salon CeBIT 2014, le Volkswagen IT Group présente des thèmes tels la Connected Car et l'Electro-Mobility.

Nos partenaires