Le Voka inquiet à propos de l'interdiction imminente des drones en Flandre Occidentale

19/03/15 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Belga

La branche ouest-flandrienne du Voka craint que la toute prochaine législation en matière d'utilisation des drones en Flandre Occidentale délaisse la Flandre Occidentale. 'La Flandre Occidental ne peut pourtant passer à côté', y déclare-t-on.

Le Voka inquiet à propos de l'interdiction imminente des drones en Flandre Occidentale

© Belga Image

Une législation sur les drones est annoncée, sous l'impulsion de la ministre de la Mobilité Jacequeline Galant (MR). Pour élaborer l'arrêté royal, une carte est utilisée, sur laquelle l'ensemble de la Flandre Occidentale est pour l'instant répertoriée comme une région 'no-fly', du fait qu'elle est une zone de vol de Belgocontrol.

'Le Voka approuve le fait que la législation sur les drones subisse une phase d'accélération car c'en sera ainsi fini du flou légal en la matière', explique Patrice Bakeroot du Voka. 'Mais actuellement, tout semble indiquer qu'en Flandre Occidentale, aucun drone ne pourra voler à des fins commerciales et professionnelles.'

'En Flandre Occidentale, nombre d'entreprises et de startups sont actuellement déjà occupées à explorer les applications possibles de l'utilisation de drones dans leur secteur', poursuit Bakeroot. 'Les possibilités sont innombrables et généreront une véritable perturbation dans les processus économiques existants.'

Le Voka envisage par exemple la possibilité de développer l'aéroport régional de Wevelgem en un hub au sein de l'euro-métropole. Sur la base de la force aérienne de Coxyde, le Voka voit également des opportunités, plus précisément pour des applications le long de la Côte. 'La Flandre Occidentale ne peut passer à côté', conclut Bakeroot.

Le bourgmestre de Courtrai, Vincent Van Quickenborne, a déjà exprimé son inquiétude à ce sujet.

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires