Le tricolore

11/10/07 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Les vendeurs de drapeaux belges doivent certainement se frotter les mains: jamais encore on avait vu autant de patriotisme s'afficher aux fenêtres. Même la maison de mes parents à Wezembeek-Oppem s'affiche aux couleurs de notre pays. Un moment, nous avions imaginé hisser le drapeau européen. Une idée pas vraiment farfelue dans ces communes à facilités qui compte de nombreux 'Européens'. Des Européens qui s'étonnent d'ailleurs de cette ferveur belge retrouvée.

Les vendeurs de drapeaux belges doivent certainement se frotter les mains: jamais encore on avait vu autant de patriotisme s'afficher aux fenêtres. Même la maison de mes parents à Wezembeek-Oppem s'affiche aux couleurs de notre pays. Un moment, nous avions imaginé hisser le drapeau européen. Une idée pas vraiment farfelue dans ces communes à facilités qui compte de nombreux 'Européens'. Des Européens qui s'étonnent d'ailleurs de cette ferveur belge retrouvée.

Supposons que la Belgique éclate, que trois pays lilliputiens voient le jour, faudra-il alors scinder la SA Belgacom? Wacom, Brucom et Vlacom? Avec des appels vers l'étranger qui seront soudainement plus chers... Et faudra-t-il verser des frais de 'roaming' lorsque l'on appellera ces nouveaux 'voisins'? De même, trois régulateurs? Ce qui est déjà en partie le cas puisque les communautés exercent la compétence sur le haut débit et l'internet...

Désignera-t-on alors aussi trois 'country managers' chez Microsoft, HP, IBM et SAP? Une carte de visite indiquant directeur général Cisco Wallonie? Ou un administrateur délégué d'Accenture Flandre? Aurons-nous trois solutions IT spécifiques pour la Justice ou les Finances? Même si l'échelle plus réduite permettrait peut-être de rendre finalement la solution plus praticable. Reste que tant en Wallonie (Cyberclasses) qu'en Flandre (Centrum voor LeerlingenBegeleiding), les projets capotent. Comme quoi la taille n'y fait rien.

L'avantage serait toutefois la diminution du nombre de ministres ayant l'ICT dans leurs compétences. Surtout que la Belgique détient le record mondial du nombre de ministres par mètre carré. Sans excellences fédérales, les tapis rouges présenteraient moins de trous. Quoique...

Les drapeaux tricolores semblent d'excellente qualité. En dépit de la pluie, du vent et du brouillard, ils résistent parfaitement. Pourquoi dès lors ne pas les garder? En espérant que d'ici l'armistice, à savoir le 11 novembre prochain, un nouveau gouvernement sera formé. Afin de pouvoir se charger à nouveau des différents grands chantiers ICT en cours. Et que notre chère Belgique puisse à nouveau proposer des services innovants. Nous n'avons pas hissé le drapeau européen. Nous n'en n'avons d'ailleurs pas. Et pour être honnête, pas plus que de drapeau belge, soit dit en passant.

Nos partenaires