Le travail mobile devient courant

27/03/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

La plupart des entreprises européennes consacreront en 2008 au moins autant, voire plus dans la mobilité qu'en 2007. La mobilité entre dans les moeurs, et la phase d'expérimentation est terminée, déclarent les analystes de Gartner.

La plupart des entreprises européennes consacreront en 2008 au moins autant, voire plus dans la mobilité qu'en 2007. La mobilité entre dans les moeurs, et la phase d'expérimentation est terminée, déclarent les analystes de Gartner.

Cette année, les entreprises européennes investiront en moyenne autant, voire 5 à 10 pour cent de plus dans le travail mobile qu'en 2007. Certaines y consacreront même 20 pour cent de plus que l'an dernier. Voilà ce que les analystes de Gartner ont déterminé après avoir mené leur enquête auprès des grandes et moyennes entreprises européennes.

"La mobilité se répand et devient mature", explique Monica Basso, du cabinet d'études, sur Silicon.com. "Les entreprises sont déjà passées par le stade de l'expérimentation et arrivent à présent à celui de la rationalisation. Les investissements dans le travail itinérant font partie intégrante du budget IT global."

"Les entreprises en ont terminé avec les essais de la technologie mobile. Fini aussi le fait que la mobilité ne s'applique qu'à certains îlots en leur sein pour démontrer ses avantages. Nous le savons bien aujourd'hui. Tout le monde comprend maintenant que l'utilisation d'appareils mobiles et de téléphones intelligents ('smartphones') avec accès à l'e-mail professionnel représente des avantages pour le travailleur itinérant", explique Basso.

56 pour cent des entreprises interrogées citent la hausse de la productivité de leurs collaborateurs comme le principal avantage du travail mobile. Elles estiment aussi souvent que la communication interne s'améliore grâce à la mobilité.

Selon les enquêteurs, nombre d'entreprises s'occuperont surtout de définir une stratégie à long terme pour la mobilité dans les 12 à 18 prochains mois. L'intégration des applications mobiles à l'infrastructure et aux opérations existantes est également souvent mentionnée.

Pour Basso, avant l'intégration, il conviendra d'harmoniser pas mal de 'business operations': "Jusqu'à présent, la mobilité était principalement considérée comme un sujet à part qui était géré par un groupe de personnes particulier. Toujours plus souvent, les opérations qui s'intéressent à la mobilité, feront partie du reste des opérations IT."

En collaboration avec Computable

Nos partenaires