Le travail GIS belge paie

29/05/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Datanews

La première édition des Geospatial Awards belges a récompensé des projets basés sur des 'systèmes d'informations géographiques' auprès de services publics, d'entreprises en d'étudiants - une initiative commune de Flagis et AM/FM-GIS Belux.

Le travail GIS belge paie

Les systèmes d'informations géographiques (GIS) permettent d'associer une grande variété de données à des informations spatiales, ce qui permet d'améliorer tant la fourniture de services, la prise de décisions que l'élaboration d'une stratégie. Outre une augmentation sensible de l'efficience et la création de services innovants, ce genre de combinaisons de données permet souvent aussi d'éviter des situations potentiellement dangereuses ou d'aider dans des cas d'urgence.

Flagis (the Flemish Association for Geographic Information Systems) et AM/FM-GIS Belux (Automated Mapping/Facility Management-GIS) ont créé conjointement les Geospatial Awards, afin de stimuler les pouvoirs publics, les entreprises et les étudiants à faire usage des éléments GIS et des données spatiales dans leurs projets.

Lauréats géo-spatiaux en 2013

La première édition des Geospatial Awards belges a sélectionné six lauréats dans six catégories sur un total de quasiment quarante envois. Ces quarante envois dépassent du reste agréablement les attentes pour une première édition.

Dans la catégorie 'niveau public local', c'est le projet 'Gent in 3D' qui l'a emporté, une approche pionnière de visualisations 3D pour des projets de rénovation urbaine, y compris une demande de permis de bâtir tridimensionnelle numérique. Dans la catégorie 'niveau public général' (fédéral, régional, provincial), c'est le projet 'legislatuur GIS-samenwerking in Vlaams Brabant' qui a été loué, parce qu'il soutient tant les utilisateurs expérimentés que les communes disposant de peu de moyens lors de l'introduction aisée des GIS dans leurs actions politiques.

Dans le 'secteur privé', c'est 'Terrabase - environmental management system' d'i-Theses qui a gagné, parce qu'il propose une finition extrêmement efficiente et complète de la procédure dans le cadre d'attestations de sol. Chez les étudiants, c'est 'Atschool' qui l'a emporté en tant que 'best Geo App 2013', un projet réalisé par des élèves de la Hogeschool Gent - une appli pratique de leur thèse se doublant d'une application sociale pertinente susceptible de trouver des débouchés possibles dans toute la Flandre.

La récompense 'data acquisition' a été décernée au projet '3D-modellering van het Brussels hoofdstedelijk gewest'.

Et le projet 'le plus innovant', a été celui intitulé 'participatory noise mapping with noisetube' de la VUB. Il recourt aux microphones des téléphones mobiles pour réaliser des mesures sonores fiables par de vastes groupes de personnes et ce, tant dans le cadre de projets que de campagnes d'activistes. Aussi bien la philosophie de base que le développement des différents composants, ainsi que la possibilité de soutenir au moyen d'un 'reality check' les projets de mesures sonores classiques, ont été appréciés par le jury.

Plus tôt ce mois-ci, l'Agiv (Agentschap voor Geografische Informatie Vlaanderen) avait remporté un Geospatial World Award lors du Geospatial World Forum de Rotterdam. Dans la catégorie 'policies and programs', la récompense a été attribuée dans le sous-groupe 'standards' au projet CRAB (Centraal Referentieadressenbestand). Depuis le 1er juin 2011, le CRAB constitue la première source de données géographiques authentiques en Flandre, avec des adresses dans la région flamande.

Nos partenaires