'Le trafic data multiplié par douze d'ici 2018'

04/06/13 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Datanews

Dans les années à venir, le trafic mondial des données va croître d'un facteur douze et ce, en raison surtout de l'utilisation des smartphones et de la 4G. L'on doit cependant se poser la question de savoir si l'Europe suivra le mouvement.

'Le trafic data multiplié par douze d'ici 2018'

Dans les années à venir, le trafic mondial des données va croître d'un facteur douze et ce, en raison surtout de l'utilisation des smartphones et de la 4G. L'on doit cependant se poser la question de savoir si l'Europe suivra le mouvement.

Selon Ericsson, le trafic vidéo et les smartphones, en combinaison avec les réseaux rapides LTE (4G), vont provoquer une véritable explosion du trafic data. Déjà entre les premiers trimestres de 2012 et de 2013, le trafic data a doublé, selon l'entreprise.

Concrètement, Ericsson envisage une hausse annuelle de soixante pour cent du trafic vidéo. Le nombre d'abonnements smartphone qui en était fin 2012 à 1,2 milliard, atteindrait les 4,5 milliards en 2018.

Les chiffres cités par Ericsson sont intéressants, même s'ils sont relativement logiques. Le trafic des données croît en effet depuis des années déjà, du fait que toujours plus de personnes et de services travaillent via internet et y recherchent des loisirs.

Ericsson, elle-même un fournisseur de la technologie 4G, indique qu'une partie de la croissance future sera due à LTE, même si cela n'est pas vraiment une surprise non plus. C'est ainsi que la 3G avait aussi provoqué une énorme augmentation du trafic data et des applications mobiles. Tout comme l'avaient fait les connexions par câble et DSL à l'époque du modem 56K.

L'Europe bonne dernière

Aujourd'hui, l'on doit cependant se poser la question de savoir où se situe l'Europe dans le domaine de la 4G. Dans les années '90, elle était encore le centre de la technologie GSM, mais entre-temps, elle a été largement dépassée par l'Amérique du Nord et l'Asie.

C'est ainsi que la GSM Association affirme que l'Europe accuse du retard au niveau de la 4G. Aux Etats-Unis, il y aura fin de cette année nettement plus d'abonnements 4G qu'en Europe, et les connexions y sont en outre plus rapides.

Le Wall Street Journal a de son côté donné des données chiffrées concrètes en provenance d'Idate Research. Selon ces chiffres, il y aura un peu moins de 190 millions d'abonnés à la 4G dans toute l'Europe d'ici 2016. Mais ce sera encore et toujours moins que les 197,5 millions en Amérique du Nord et surtout que les 381,4 millions dans la zone asiatique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires