Le trafic dans le nuage va croître d'un tiers chaque année

16/10/13 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Datanews

D'ici 2017, le trafic dans le nuage pourrait être 4,5 fois plus important qu'en 2013. Fait étonnant: la majeure partie de ce trafic ne quittera même pas le centre de données.

Le trafic dans le nuage va croître d'un tiers chaque année

D'ici 2017, le trafic dans le nuage pourrait être 4,5 fois plus important qu'en 2013. Fait étonnant: la majeure partie de ce trafic ne quittera même pas le centre de données. L'informatique dans le nuage devrait représenter dans quatre ans 5,3 zetta-octets (5.300 milliards de giga-octets) en trafic de données, contre 1,2 zetta-octets l'année dernière. Cette estimation émane du fabricant de réseaux Cisco qui vient de publier son Global Cloud Index annuel. Bon an mal an, il s'agit là d'une croissance de 35 pour cent.

Ce qui est étonnant, c'est que seule une partie, à savoir dix-sept pour cent, est produite par les utilisateurs finaux. Sept autres pour cent proviennent de la technique dite de 'mirroring' de systèmes et de mises à jour de logiciels et de systèmes. Les 76 pour cent restants demeurent à l'intérieur du centre de données. Il s'agit en l'occurrence de données générées par le stockage, ainsi que de données de production et de développement issues d'environnements virtuels que l'utilisateur final ne remarque pas et ce, même si la consommation de données de ce dernier augmente aussi.

"Au niveau mondial, l'on veut reproduire de la musique ou de la vidéo en ligne, publier ou visionner des photos ou encore accéder à distance à ses documents personnels et professionnels. Cela impacte le réseau et internet", déclare Pol Vanbiervliet, country manager de Cisco Belgique et Luxembourg.

Cisco a aussi évalué les principaux marchés en croissance sur le plan du trafic dans le nuage d'ici 2017. C'est le Moyen-Orient et l'Afrique qui mènent la danse avec une hausse de 57 pour cent. Viennent ensuite la zone Asie-Pacifique avec +43 pour cent et l'Europe centrale et orientale avec +36 pour cent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires