Le top du CES 2017

09/01/17 à 14:22 - Mise à jour à 14:35

Source: Datanews

Le salon CES présente chaque année les révélations technologiques de l'année en cours et les tendances à venir. Data News a regroupé à votre intention les nouveautés les plus spectaculaires tantôt invisibles tantôt sur roues.

Le top du CES 2017

Faraday Future FF91 © .

Le salon Consumer Electronics Show de Las Vegas est pour la plupart des acteurs technologiques l'occasion de présenter leurs nouveautés. Ce qui nous a surtout frappés, c'est que quasiment tous les constructeurs automobiles ont profité de CES pour démontrer qu'ils sont activement occupés sur les voitures autonomes et l'intelligence artificielle. D'autres acteurs encore prouvent que l'intelligence artificielle n'est plus du tout un projet conceptuel. Mais il y a aussi des innovations dans d'autres domaines.

GeForce Now

Le service de diffusion des jeux de Nvidia est intéressant à plusieurs égards. Si GeForce Now fait vraiment ce qu'il promet, tout le monde pourra bientôt faire tourner des jeux haut de gamme sur un PC tout à fait ordinaire équipé d'une connexion internet rapide.

Admettons-le: GeForce Now n'est pas une nouveauté, puisqu'il y a quelques années, le service OnLive passé entre-temps de vie à trépas avait fait exactement pareil. Mais nous accorderons ici à Nvidia le plus grand avantage du doute en raison de la connaissance technique et de la stabilité financière de l'entreprise. Et le fait qu'elle cannibalise avec ce service la vente de ses propres cartes vidéo, s'avère pour nous un choix courageux.

Le Compute Card d'Intel

D'ici la mi-2017, Intel sortira son Compute Card, un PC complet de la taille de cinq cartes de banque superposées (94,5 x 55 x 5 mm). L'appareil est équipé d'une puce Kaby Lake, dispose du wifi, de Bluetooth et d'un connecteur USB-c.

Intel compute card

Intel compute card © .

L'objectif est que tous les fabricants d'appareils équipent leurs frigidaires, écrans (publicitaires), kiosques de vente, TV et autres d'un connecteur pouvant accueillir le Compute Card pour les rendre connectés et intelligents. Cela pourrait leur permettre de se tourner facilement vers Intel pour la partie IT de leur appareil, tout en continuant de se focaliser sur ce dernier.

Vélos intelligents de LeEco

Il n'y a pas que les voitures et les smartphones qui soient équipés de puces. Au CES, on peut voir des vélos allant plus loin que la classique bicyclette avec ordinateur. LeEco va ainsi sortir aux Etats-Unis deux modèles équipés de capteurs et intégrant Android permettant à leurs utilisateurs de communiquer avec d'autres cyclistes.

.

. © LeEco

VR et AR chez Lenovo

La veille de CES, Lenovo a présenté son casque VR qui fonctionnera sur la Windows Holographic Platform. Ce casque-lunette pèse 350 grammes et coûtera 300-400 dollars, ce qui fait qu'il est plus léger et qu'il sera plus économique que les produits concurrents.

.

. © The Verge

Au salon, l'entreprise présente aussi un prototype de lunettes à réalité augmentée: les New Glass C200. Ces lunettes, qui ressemblent un peu aux Google Glass, peuvent reconnaître les objets. Ce qui est intéressant, c'est qu'elles sont reliées par un câble à un smartphone Android et/ou à une batterie. Elles exploitent ainsi la puissance de calcul du téléphone. Elles devraient sortir sur le marché cette année. Mais on n'en connaît encore guère de détails.

Faraday Future: le concurrent le plus étonnant de Tesla

Avec ses 1.050 chevaux et son passage de 0 à 100 Km/h en quelque 2,39 secondes, la FF91, la première voiture de production de Faraday Future, devrait être la voiture électrique la plus véloce du moment. Elle promet en outre de parcourir 378 miles (600 km) avec une batterie pleinement chargée.

L'entreprise chinoise entend mettre en production la voiture à partir de 2018 et va ainsi concurrencer la Model 3 de Tesla.

Faraday Future FF91

Faraday Future FF91 © .

L'assistant de conduite Yui de Toyota

Toyota présente au CES un concept car qui peut rouler de manière autonome, mais c'est surtout l'assistant embarqué Yui (du prénom d'une fillette japonaise) qui vole la vedette. La voiture démarre après un scannage de la paume de la main et 'comprend' le contexte des destinations. C'est ainsi que sur base de votre emplacement ou de trajets précédents, Yui sait que vous voulez vous rendre par exemple à Brussels Airport si vous lui dites: 'A l'aéroport!'.

Toyota Concept-i avec Yui

Toyota Concept-i avec Yui © .

Voitures intelligentes et assistance omniprésente

Les voitures autonomes et les assistants tant domestiques que dans les véhicules sont donc la tendance générale au CES. C'est ainsi que Microsoft ne va pas embarquer Windows, mais bien son assistant Cortana dans les voitures. Fiat et Google vont également collaborer à un système d'info-divertissement embarqué sur base d'Android. De son côté, BMW va tester cette année une série de voitures autonomes tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Honda s'en tient pour sa part à quelque choses de plus simple, mais d'aussi génial avec le Honda Riding Assist, une technologie qui maintient le moteur en parfait équilibre de manière autonome.

A la maison, les assistants personnels tels Alexa d'Amazon ou Siri se voient aussi concurrencer, notamment par les haut-parleurs intelligents de Lenovo et l'Aristotle de Mattei, spécialement conçu pour les enfants.

Des ordinateurs portables de course

Quasiment tous les fabricants d'ordinateurs présentent de nouveaux laptops au CES. Tous plus élégants, plus puissants et meilleurs les uns que les autres. Acer se distingue tout particulièrement ici avec son Predator 21X, un ordinateur portable vendu pas moins de 9.999 euros. Pour ce montant, vous disposerez d'une machine encore à peine portable, mais qui fera pâlir d'envie n'importe quel desktop de jeux.

Acer Predator 21 X

Acer Predator 21 X © .

Nos partenaires