Le télétravail a la cote au sein du gouvernement fédéral

22/05/12 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Datanews

Toujours plus de fonctionnaires fédéraux profitent de la ...

Le télétravail a la cote au sein du gouvernement fédéral

Toujours plus de fonctionnaires fédéraux profitent de la possibilité de travailler (de temps à autre) chez eux. Au sein du gouvernement fédéral, le nombre de télétravailleurs a ainsi plus que quintuplé en cinq ans.

Voilà ce qui ressort des chiffres sollicités par le sénateur Bert Anciaux (sp.a) auprès du gouvernement. Chez les entreprises publiques telles Bpost et Belgacom, le télétravail augmente également.

En 2007, quasiment 500 fonctionnaires fédéraux pouvaient travailler chez eux. L'année dernière, ce nombre avait déjà dépassé les 2.700. Il n'existe pas de directives générales à propos de qui est pris en considération pour ce faire et quand. Les départements se chargent eux-mêmes de l'organisation de leurs processus de travail. Les différences entre les départements et services sont dès lors importantes: au SPF Sécurité Sociale, il y a ainsi déjà 40 pour cent de télétravailleurs contre même pas 4 pour cent aux Affaires Etrangères.

Chez Bpost, une partie du personnel dans le service central et dans les services de support peuvent travailler à la maison cinq jours par mois au maximum. Actuellement, 300 membres du personnel profitent de cette formule. Et Bpost continue d'étendre cette possibilité.

Chez Belgacom, quelque 2.000 membres du personnel travaillent à distance, mais pas chez eux. Ils peuvent le faire dans l'un des 25 bureaux satellites, ce qui leur évite de se déplacer à Bruxelles. Le taux d'occupation de ces bureaux satellites atteint pour l'instant les 60 pour cent.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires