Le téléchargement complet au départ de Pluton a pris un an

31/10/16 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Datanews

En juillet 2015, une sonde spatiale américaine s'est approchée de la planète Pluton. Elle en a réalisé des centaines de photos et a effectué des mesures de cette petite planète et de son environnement. Tout ce contenu a été ensuite envoyé vers la Terre. Ce n'est que cette semaine que les dernières données ont été reçues. En tout, la sonde a expédié plus de 50 gigabits d'informations, selon l'organisation aéronautique américaine, la NASA.

Le téléchargement complet au départ de Pluton a pris un an

© Belga

La sonde s'appelle New Horizons. Elle se trouve à présent à plus de 5 milliard de kilomètres de la Terre. Ses données sont envoyées vers cette dernière à la vitesse de la lumière, mais il n'empêche qu'il faut plus de cinq heures à une seule photo pour franchir la distance.

New Horizons est la première sonde à s'approcher de Pluton. Elle n'avait qu'une seule chance de réaliser toutes ses mesures et photos, avant de poursuivre son vol. Voilà pourquoi elle a effectué le plus de mesures possibles, après quoi elle a commencé à expédier les plus importantes. Le tout s'est finalement étalé de septembre 2015 à octobre 2016. ''Ces informations sont d'une valeur inestimable'', indique la NASA.

Au bord de notre système solaire

La direction du vol va une fois encore vérifier si toutes les photos et mesures sont bien arrivées. Si tel est le cas, les deux disques durs embarqués seront effacés pour faire place au contenu de la prochaine destination. En 2019, la sonde longera en effet un météorite à l'arrière de Pluton, avant de poursuivre encore son vol. Aux environs de 2047, elle devrait atteindre la limite de notre système solaire, mais l'on ne sait pas si elle sera alors encore opérationnelle.

(ANP/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires