'Le système d'inscription en ligne des écoles anversoises a été abusé'

22/03/10 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Le système qui donne la priorité aux enfants ayant déjà un frère ou une soeur scolarisé dans l'école de leur choix donne lieu à des abus, déclare Hendrik Boonen, conseiller municipal en charge du CPAS anversois. "C'est faux", affirme le cabinet de l'échevin de l'enseignement, Robert Voorhamme. "Les fraudeurs finissent toujours par être démasqués."

Le système qui donne la priorité aux enfants ayant déjà un frère ou une soeur scolarisé dans l'école de leur choix donne lieu à des abus, déclare Hendrik Boonen, conseiller municipal en charge du CPAS anversois. "C'est faux", affirme le cabinet de l'échevin de l'enseignement, Robert Voorhamme. "Les fraudeurs finissent toujours par être démasqués."

Le système d'inscription électronique donne la préséance aux enfants en fonction des paramètres spécifiques suivants: distance de l'école, présence de frère(s) ou soeur(s) et statut GOK (égalité des chances dans l'enseignement flamand). Selon Boonen, ce système a déjà été abusé. "Il suffit en effet d'indiquer qu'un frère ou une soeur fréquente une école pour bénéficier de la priorité. En outre, le principe de priorité des enfants qui n'ont pas le néerlandais comme langue maternelle chez eux, constitue une source d'abus."

Hendrik Boonen estime que ce système d'inscription doit être entièrement revu. Il demande l'annulation intégrale de ce genre d'inscriptions et soit une adaptation du système informatique, soit le retour à l'ancien système.

Le cabinet de l'échevin de l'enseignement, Robert Voorhamme, rejette ces critiques: "Si des parents ont entré des données erronées dans le système, ils sont automatiquement démasqués lorsqu'ils viennent présenter leur enfant. Ils doivent alors prendre place au bout de la file."

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires