Le suivi du fret aérien par GPRS

02/07/13 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

Le Vlaams Instituut voor de Logistiek (VIL) vient de clôturer un projet en matière de contrôle GPRS du fret aérien, en collaboration avec onze entreprises et organisations.

Le suivi du fret aérien par GPRS

Dans l'optique d'une amélioration de l'efficacité des processus de traitement du fret aérien au sol, ainsi que du suivi en temps réel des conditions d'acheminement du fret aérien, le Vlaams Instituut voor de Logistiek (VIL) a mis en oeuvre un projet sur base de la technologie GSM/GPRS. L'on a à cette fin installé sur l'aéroport de Bruxelles des enregistreurs GPRS tant en différents endroits des installations de traitement au sol que dans des tracteurs, en vue d'avoir une meilleure vision des processus opérationnels.

En outre, certains vols entre Bruxelles et les aéroports de Washington DC (Dulles) et d'Atlanta ont aussi fait l'objet d'un suivi de la température du fret en temps réel notamment. De cette manière, il était possible d'intervenir rapidement, afin d'éviter des dommages, ce qui n'est pas directement possible avec les systèmes de contrôle de la température classiques, qui n'enregistrent que les écarts. Entre-temps, un autre vol-test vers Singapour a également été réalisé. Toute une série d'entreprises ont pris part au projet, telles Aviapartner, DHL Global Forwarding et Swissport, avec le soutien entre autres du Brucargo Strategic Committee, de la douane et de l'organisation aérienne internationale IATA. Le projet avait explicitement comme but de convaincre tant les entreprises que les organisations régulatrices des possibilités qu'offrent les technologies (sans fil) pour un transport du fret aérien plus efficient.

Java

Avec le projet du VIL, la Belgique n'en est du reste pas à son coup d'essai en matière de tests. C'est ainsi que l'année dernière lors de JavaOne 2012 à San Francisco, un projet de 'Container Management Devices' sur base de la technologie SPOT (Small Programmable Object Technology) avait déjà été explicité. Entièrement programmés en Java, ces 'devices' constituaient le coeur même d'un système de suivi de containers, capable de suivre et de commander l'emplacement, le contrôle de température, la sécurisation des accès, etc. Les appareils avaient notamment été testés sur des traversées-tests de bateaux entre Anvers et New York.

En savoir plus sur:

Nos partenaires