Le stock restant de machines à écrire mécaniques est épuisé

02/05/11 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Datanews

Vous pensiez sans doute que les fabricants de machines à écrire mécaniques n'en produisaient plus depuis belle lurette. Sachez pourtant qu'en Inde, il subsistait une usine qui en a fabriquées jusqu'il y a peu.

Le stock restant de machines à écrire mécaniques est épuisé

Vous pensiez sans doute que les fabricants de machines à écrire mécaniques n'en produisaient plus depuis belle lurette. Sachez pourtant qu'en Inde, il subsistait une usine qui en a fabriquées jusqu'il y a peu.

Godrej & Boyce avait certes interrompu en 2009 la production de machines à écrire mécaniques dans son usine de Mumbai, mais il lui restait un certain stock qui est à présent épuise. Cela signifie la fin de la fabrication et de la vente de ce type de machines à écrire produites pendant quasiment trois cents ans. Le premier prototype avait en effet été présenté en 1714. C'est le fabricant de machines à coudre Remington qui construisit les premières machines à écrire commerciales à la fin du dix-neuvième siècle.

Cela ne signifie pas que la machine à écrire soit à présent de l'histoire ancienne. Il est en effet encore et toujours possible d'en acheter un modèle électrique que l'entreprise américaine Swintec fait fabriquer en Chine. Il en existe notamment des modèles transparents utilisés dans les prisons, afin que les détenus ne puissent rien y dissimuler. Et pour les nostalgiques, l'on trouve aussi une variante USB de la bonne vieille machine à écrire. Elle peut même être utilisée avec un iPad, comme le démontre cette vidéo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires