Le SPF Economie, lauréat des e-Gov Awards

02/12/10 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Datanews

L'édition 2010 des e-Gov Awards a été un grand cru tant sur le plan du nombre de projets - 34! - que sur celui de la qualité et de la diversité.

Le SPF Economie, lauréat des e-Gov Awards

L'édition 2010 des e-Gov Awards a été un grand cru tant sur le plan du nombre de projets - 34! - que sur celui de la qualité et de la diversité.

Cela allait de mini-solutions spécifiquement communales jusqu'à des systèmes auxquels des millions de travailleurs peuvent s'adresser pour obtenir des informations sur leur pension par exemple. Quiconque prétend qu'il ne se passe rien en matière d'informatisation des pouvoirs publics ou que tout va de mal en pis, devrait au moins une fois faire partie du jury d'attribution de ces récompenses pour se rendre compte du contraire.

Il n'en reste pas moins que la grande dispersion des efforts s'avère particulièrement frustrante, de même que la véritable jungle des technologies que tous ces projets utilisent. Cela ne présume pas grand-chose de bon pour la transmission mutuelle de ce genre d'applications, de même que pour la réutilisation du matériel et la maintenance à (plus) long terme.

Le jury a décidé cette année d'attribuer des 'awards' et des 'runner-ups' (accessits) dans cinq catégories avec, outre le 'meilleur projet', quatre autres prix récompensant des aspects spécifiques tels que 'facilité d'emploi', 'rendement', 'innovation' et 'collaboration'.

Meilleur projet Le prix du 'meilleur projet' a été attribué à la 'Simplification administrative et à l'automatisation de l'enquête structurelle des Entreprises' (SPF Economie). Cette enquête a été complètement repensée au niveau du déroulement des processus (en ce incluse une réutilisation maximale de toute l'information disponible) et a pu compter sur le soutien tout particulier du Conseil Supérieur de la Statistique et du SPF Affaires économiques. En outre, le formulaire basé web a été dès la première année utilisé par plus de 90 pour cent (!) des entreprises.

Accessits: 'Digitaal tekenplatform Vlaamse overheid' (Gouvernement flamand) et 'MyPension' (Service des Pensions).

Facilité d'emploi

Le 'CMS en Stadsportaal stad Mechelen' (de la ville de Malines) se distingue non seulement au niveau de l'approche conviviale du contenu (workflow compris), mais aussi à celui de l'accessibilité pour tous les citoyens en raison du respect de normes pertinentes.

Accessits: 'Cartographie interactive et annuaire géo-localisé' (AC Ottignies-Louvain-La-Neuve) et 'jeugdbeleidsplan 2.0' (Stad Genk).

Rendement

Le gagnant 'SocTar' (SPF Economie) a été honoré pour le rendement social de ce projet, parce qu'il applique automatiquement les tarifs sociaux des services aux collectivités à nettement plus d'ayants droit que ce qui est déterminé en fonction des demandes qui en émanent. En marge du débat sur ce projet, l'on a également plaidé pour une utilisation plus rapide du numéro de registre national, si cela simplifie vraiment le concept d'une application.

Accessits: 'Digitale besluitvorming papierloos bestuur' (Antwerpen, Gent, Digipolis) et 'Dossier électronique unique pour les indépendants & les sociétés' (Institut national des assurances sociales pour indépendants)

Innovation

Le jury a été rapidement unanime à propos du fait que le projet 'L'eID belge pour smartphones' (Fedict) était le plus innovant, quel que soit son stade précoce. En fait, il mérite qu'on communique davantage à son sujet. Il constitue une jolie combinaison d'eID, de smartphones et d'expertise en provenance du monde académique.

Accessits: 'MAGDA GEO - Alle ondernemingen op kaart' (cellule de coordination du e-gouvernement flamand/CORVE) et 'Elections médicales pour les médecins' (Institut national d'assurance maladie-invalidité).

Collaboration

Le lauréat dans cette catégorie - 'DEF.intranet' (La Louvière) - n'est sans doute pas le projet le plus 'flashy', mais il s'agit d'un bel exemple de la façon dont toute une série d'organisations améliorent en permanence leur collaboration dans le cadre du 'Département de l'Education et de la Formation'. Il s'agit là d'un projet qu'on pourrait qualifier de généreux.

Accessits: 'Akteloket/Acteoffice' (Kortenberg) et 'Plurio.net' (Culture.be).

En savoir plus sur:

Nos partenaires