Le spécialiste de la sécurité Kaspersky implante une puce dans la main

04/09/15 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Une puce introduite sous la peau, cela n'est pas une nouveauté, mais à l'occasion du salon 'Internationale Funkausstellung' (IFA) de Berlin, le spécialiste de la sécurité Kaspersky en fait une fois encore la démonstration.

La puce implantée dans la main permet de sécuriser un téléphone mobile, afin que seul le porteur de la puce puisse téléphoner avec l'appareil. Il s'agit en l'occurrence d'une puce RFID compacte installée dans un mince tube en verre. Ce mini-tube est installé sous la peau au moyen d'une aiguille d'injection. Comme il s'agissait dans ce cas précis d'un téléphone mobile, l'implantation a eu lieu dans la main.

Relativement simple

La puce implantée lors du salon est relativement simple. Elle est capable de transférer un code de 4 chiffres vers un lecteur. Cette méthode de travail est appelée en jargon 'bio-hacking', et l'on y fonde de grand espoirs. Des puces plus sophistiquées pourraient par exemple être utilisées pour se connecter à des ordinateurs ou pour effectuer des paiements sans contact.

Réaction du corps

La puce a été implantée par un expert qui effectue aussi des piercings. Il a prévenu que cela pouvait prendre une semaine, avant que la puce occupe un endroit fixe sous la peau. En attendant, cette position peut fluctuer dans la main. Il peut aussi arriver que le porteur éprouve une gêne au cours des quelques premiers jours.

Source: Automatiseringgids/WK

En savoir plus sur:

Nos partenaires