Le soleil s'agite!

23/01/12 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Datanews

Les conditions semblent actuellement tempétueuses sur le soleil, ce qui pourrait éventuellement impacter aussi la communauté ICT sur Terre.

Le soleil s'agite!

Les conditions semblent actuellement tempétueuses sur le soleil, ce qui pourrait éventuellement impacter aussi la communauté ICT sur Terre.

Ces derniers jours, la surface du soleil a connu quelques solides éruptions, ce qui a généré d'énormes flammes, une tempête rayonnante et des CME (coronal mass ejections, éjections de masse coronale). Selon Spaceweather.com, une vaste tache solaire (un endroit sur le soleil, où le champ magnétique est perturbé et la température est quelque peu plus basse, ce qui fait qu'il apparaît comme une petite tache sombre à la surface du soleil) a produit tôt ce matin une flamme solaire de longue durée et d'une grande intensité. Qualifiée de flamme solaire M9, elle développe une puissance tout juste inférieure à une flamme de classe X. Cette dernière peut provoquer des perturbations mondiales dans le trafic radio, tout comme les tempêtes rayonnantes. Les flammes solaires de classe M peuvent cependant causer des problèmes dans le trafic radio à des degrés de latitude élevés.

La flamme solaire a généré aussi une tempête rayonnante S3, qui peut avoir des conséquences sur le bon fonctionnement des satellites. Cela peut aller d'une perturbation des capteurs/détecteurs, en passant par la détérioration de pièces, jusqu'à une diminution de l'alimentation électrique fournie par les panneaux solaires aux satellites. Bref, cela pourrait éventuellement impacter le trafic des données qui passent par les satellites. Ce genre de tempête solaire exerce aussi le même genre d'effet qu'une brève radiographie sur les passagers à bord d'un avion volant à haute altitude, selon la Nasa.

Si de la matière des éjections de masse coronale aboutit sur Terre, elle réagira avec le champ magnétique terrestre et provoquera assurément aussi des aurores boréales à des degrés de latitude inférieurs.

L'on n'attend généralement pas du cycle solaire actuel - d'une durée de quelque 11 ans - qu'il produise des phénomènes aussi puissants sur le soleil que le précédent. D'ailleurs, depuis le début de ce cycle début 2008, l'activité y était très faible (très peu de taches solaires notamment). Même si en 2011, l'on a quand même eu droit à un certain nombre de phénomènes puissants, quiconque y verrait un lien avec ceux qui revendiquent la disparition de la Terre fin 2012 à cause d'une vaste éruption solaire, risque de faire fausse route. Il est en effet déjà manifeste que ce cycle solaire et le prochain resteront largement en deçà du niveau d'activité des cycles précédents.

En savoir plus sur:

Nos partenaires