Ciska Schrooten
Ciska Schrooten
Ciska Schrooten est Education Manager chez Apple Premium Reseller Switch
Opinion

06/08/18 à 12:58 - Mise à jour à 12:59

Le smartphone, indispensable dans l'enseignement intelligent

Si nous voulons vraiment préparer nos enfants à demain, il faut qu'ils apprennent aussi à l'aide d'un smartphone. Voilà ce que pense Ciska Schrooten, Education Manager chez Switch, suite à l'interdiction du smartphone dans les écoles françaises.

Le smartphone, indispensable dans l'enseignement intelligent

© Getty Images/iStockphoto

Pas de smartphone à l'école pour les élèves de moins de 15 ans. Voilà ce que vient de décider le gouvernement français. Il est surprenant que cet outil, si caractéristique de notre société actuelle, soit rejeté de l'enseignement français. Si nous voulons vraiment préparer nos enfants à demain, il faut pourtant qu'ils apprennent aussi à l'aide d'un smartphone.

Partager

Le smartphone, une nécessité dans l'enseignement intelligent

Nous ne pouvons toutefois pas laisser les enfants utiliser leur smartphone comme bon leur semble à l'école. Décrire son usage dans un contexte scolaire comme "un instrument à des fins éducatives" n'est pas correct, car chaque école l'interprète à sa manière. Si nous voulons que nos enfants apprennent de manière intelligente, il nous faut aussi réfléchir àr la manière d'utiliser le smartphone en classe.

Ce que les enfants font sur leur smartphone ou tablette, n'a évidemment pas toujours une valeur éducative, on le sait tous. Dans l'enseignement, il est donc important d'établir une distinction entre les façons judicieuses et non-judicieuses de passer du temps sur ces appareils.

Le smartphone peut parfaitement avoir sa place dans le cartable en tant qu'outil pédagogique, pour aider les enfants à mieux comprendre une matière spécifique ou à retenir agréablement le contenu d'un cours.

On peut cependant comprendre aussi l'attitude consistant à interdire pour le reste la présence du smartphone sur le banc de l'école. Les enseignants peuvent convenir de désactiver des notifications ou de placer l'appareil en mode avion. De plus, ils ne peuvent tolérer qu'un élève passe un temps infini sur Instagram durant les cours.

Il est vrai que les enfants ne connaissent souvent pas les limites de l'utilisation de leur smartphone. Ici encore, l'école doit jouer un rôle pédagogique. Sur base des minuteries que toutes les grandes marques lancent aujourd'hui sur leurs appareils et plates-formes, il est possible de confronter les enfants à la durée qu'ils y passent et de leur demander si ce temps a bien toujours été consacré à des fins utiles.

Il faut veiller à ce qu'ils se détournent de leur écran pour s'ouvrir au monde qui les entoure, et pour consacrer suffisamment d'attention au cours proprement dit. Mais on ne peut pas être aveugles non à plus vis-à-vis de ce que les enfants font sur ces écrans. Lorsque ma fille de quatorze ans me dit qu'une appli spécifique autorise les enfants à s'insulter de manière anonyme, les enseignants, mais aussi les parents doivent oser prendre des mesures et signifier clairement aux enfants que cela n'est pas tolérable.

Le rôle éducatif des écoles va au-delà de l'enseignement des matières traditionnelles comme les langues, l'histoire ou les mathématiques. Les écoles doivent préparer leurs élèves au monde dans lequel ils aboutiront lorsqu'ils seront des adultes. Or ce sera un monde faisant la part belle aux smartphones et aux autres outils numériques.

Partager

Protéger nos enfants contre le smartphone, cela ne se fait pas en les écartant purement et simplement de celui-ci.

Les compétences et modes de pensée que les élèves reçoivent en suivant les cours, ne peuvent donc pas se limiter à une connaissance théorique contenue dans les matières à étudier. Il convient par exemple de traiter du cyber-harcèlement pendant le cours de religion, tout en présentant aux élèves les applis qui le facilitent. Abordons aussi la désinformation au cours d'histoire et demandons aux élèves de rechercher eux-mêmes des exemples de fausses nouvelles sur un réseau social. Apprenons-leur quelles applications les smartphones offrent pour faciliter les calculs mathématiques. Ce n'est qu'ainsi que l'on fera des enfants les adultes de demain.

Protéger nos enfants contre le smartphone, cela ne se fait pas en les écartant purement et simplement de celui-ci. Les écoles doivent savoir ce qui se passe dans le monde des enfants et les préparer au monde des adultes. Elles doivent par conséquent accueillir à bras ouverts le smartphone, mais dans un contexte réglementé. Ce n'est qu'ainsi qu'on pourra apprendre aux enfants le sens des responsabilités et la manière d'utiliser la technologie de manière intelligente et enrichissante. L'utilisation du smartphone dans un environnement scolaire ne se résume donc pas à une situation 'tout ou rien', mais 'avec modération'.

Nos partenaires