Le site de transport alternatif Uber livre des glaces à Bruxelles

17/07/14 à 13:09 - Mise à jour à 13:09

Source: Datanews

Le vendredi 18 juillet, des glaces Capoue exclusives pourront être commandées avec l'appli Uber. Celles-ci devraient être livrées en quelques minutes à peine partout dans la région bruxelloise.

Le site de transport alternatif Uber livre des glaces à Bruxelles

© Belga

Le vendredi 18 juillet, des glaces Capoue exclusives pourront être commandées avec l'appli Uber. Celles-ci devraient être livrées en quelques minutes à peine partout dans la région bruxelloise. Ce vendredi entre 14 et 21 heures, le service de taxis alternatif propose un service supplémentaire en livrant - sur demande - des glaces exclusives de Capoue, le glacier bruxellois bien connu. Pour pouvoir commander ces douceurs rafraîchissantes, il suffit de télécharger l'application Uber.

Bruxelles n'est d'ailleurs pas la seule ville concernée: l'action #UberIceCream est menée dans 40 villes européennes, et elle est devenue une tradition depuis plusieurs années. "Uber illustre ainsi les possibilités de son concept, et de son réseau", indique l'entreprise.

"La livraison de glaces s'effectuera avec la même flexibilité et qualité que notre service de transport classique", ajoute Alexandre Droulers d'Uber Bruxelles. "Pour commander les glaces Capoue, il suffit de s'enregistrer sur l'application Uber. Cette appli aura une fonction "Ice Cream" spéciale ce vendredi entre 14 et 21 heures."

Des sets "Uber-branded" exclusifs de 6 glaces (avec des goodies Uber) seront vendus à 25 euros, et la facture sera traitée par le biais du compte Uber.

La société américaine de taxis Uber a lancé son service à Bruxelles en mars. Celui-ci consiste à mettre en contact des conducteurs particuliers via une appli avec des gens à la recherche d'un moyen de transport.

Selon Uber, il s'agit d'une version moderne et surtout économique du covoiturage, mais l'entreprise doit faire face à l'opposition des autorités et des lobbies de taxis. A Bruxelles, des véhicules d'Uber ont même été saisis au cours de ces derniers mois.

Bien que de nombreuses villes veuillent interdire le service, la direction ne semble guère préoccupée, affirmant que "Uber is functioning within the legal frameworks." En tout état de cause, la petite entreprise, qui vaudrait aujourd'hui 17 milliards de dollars, n'a pas encore fini de faire parler d'elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires