Le shopping internet en hausse progressive

06/03/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Un Européen sur trois a effectué un achat sur internet en 2008. La popularité grandissante des emplettes en ligne est mise en évidence par un rapport de la Commission européenne.

Un Européen sur trois a effectué un achat sur internet en 2008. La popularité grandissante des emplettes en ligne est mise en évidence par un rapport de la Commission européenne.

Helena Kuneva, la commissaire européenne en charge de la consommation, regrette cependant que les consommateurs se limitent aux marchés nationaux et négligent majoritairement les commerçants en ligne des autres pays européens. Le nombre d'Européens à avoir acheté au moins un article sur internet, a grimpé de 27 pour cent en 2006 à 33 pour cent en 2008 pour s'établir à 150 millions de consommateurs. C'est surtout au Danemark (59%), en Grande-Bretagne (57%) et aux Pays-Bas (56%) que les achats en ligne sont extrêmement populaires. En Belgique par contre, seuls 21 pour cent des consommateurs ont acquis des biens ou des services sur internet.

Les consommateurs s'adressent surtout aux boutiques en ligne pour réserver des voyages et des hôtels. Les articles de sport, vêtements, livres, jouets, tickets, films, musique et logiciels sont également prisés. Ce qui plaît surtout aux internautes, c'est l'offre plus grande, le fait de pouvoir comparer les prix et la facilité de paiement. Ils sont par contre moins enthousiastes quant aux informations parfois peu claires sur les produits proposés, quant au respect de la vie privée, de la publicité et à la possibilité de renvoyer les marchandises.

Le rapport confirme que l'internet est le canal de vente qui croît le plus vite. Plus de la moitié des négociants proposent déjà des produits ou des services en ligne. Le net exerce aussi un impact sur les ventes dans les magasins traditionnels. Trois internautes sur cinq affirment comparer régulièrement les prix en ligne, avant d'effectuer un achat.

Les internautes se limitent cependant en grande partie au marché national. En 2008, seuls 7 pour cent des consommateurs ont acheté en ligne des produits ou services dans un autre pays européen, contre 6 pour cent en 2006. Selon la commissaire européenne Kuneva, la langue, une réglementation différente et une méfiance plus grande freinent la percée du shopping transfrontalier.

Kuneva se targue néanmoins du fait que les choses bougent. C'est ainsi qu'un Européen sur trois avoue être en principe prêt à acheter des produits chez des commerçants en ligne d'autres pays, s'ils sont meilleurs et//ou plus avantageux.

Source: Belga

Nos partenaires