Le secteur pornographique aux prises avec le piratage

12/05/14 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Datanews

Par le truchement d'une campagne, les acteurs de films pornographiques veulent inciter les spectateurs à payer pour leurs loisirs d'adulte. Le secteur s'oppose aux clones à succès de YouTube, qui diffusent des vidéos gratuites.

Le secteur pornographique aux prises avec le piratage

Par le truchement d'une campagne, les acteurs de films pornographiques veulent inciter les spectateurs à payer pour leurs loisirs d'adulte. Le secteur s'oppose aux clones à succès de YouTube, qui diffusent des vidéos gratuites.

Les temps sont durs pour les divertissements pour adultes. Voilà pourquoi les acteurs pornographiques veulent, sous le slogan 'Pay For Your Porn', faire savoir que le secteur pâtit davantage que les autres du piratage. C'est ainsi que Megan Wozniak d'Adult Empire déclare au journal The Guardian qu'en raison de la stigmatisation sur la pornographie, il n'y aura pas de sitôt un soutien public pour le secteur.

TardifLe fait que le secteur lance à présent cette initiative, est à tout le moins tardif. Les films pornographiques sont largement partagés depuis la percée du piratage internet. Et cela s'est encore amplifié avec l'accroissement de la bande passante et l'arrivée des sites de diffusion vidéo.

Mais en même temps, un grand nombre de réalisateurs dans le domaine se sont eux-mêmes tirés une balle dans le pied avec des initiatives parfaitement légales qui ont indirectement enrichi les webmasters. D'importants sites pornos qui proposent des vidéos payantes, offrent en effet pas mal de contenu gratuit. Tout cela est collecté par d'autres sites web qui, à leur tour, le proposent à leurs utilisateurs, et empochent une commission, lorsqu'un visiteur clique et paie pour visionner le film en entier.

Mais ce genre de pré-visionnement de quelques minutes en offre souvent assez au surfeur-amateur de porno moyen. Contrairement à la nomination des Oscars traditionnelle, le consommateur se contente ici en effet déjà d'une longue bande-annonce et a donc moins besoin d'une version complète, puisqu'il n'y a pas en la matière de dialogues approfondis et d'intrigue captivante. Il convient encore d'ajouter qu'avec la percée de caméras bon marché (et des appareils photo équipant les smartphones), la quantité de pornographie internet disponible gratuitement a nettement augmenté ces dix dernières années.

En savoir plus sur:

Nos partenaires