Le secteur IT indien fustige le 'protectionnisme européen'

03/08/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Dans le cadre d'un sondage, les entreprises indiennes, principalement du secteur IT, s'en prennent à l'Union européenne et au 'protectionnisme' appliqué par beaucoup de pays e l'UE, ce qui complique le travail des grands sous-traitants IT indiens.

Dans le cadre d'un sondage, les entreprises indiennes, principalement du secteur IT, s'en prennent à l'Union européenne et au 'protectionnisme' appliqué par beaucoup de pays e l'UE, ce qui complique le travail des grands sous-traitants IT indiens.

La Federation of Indian Chambers of Commerce and Industry (Ficci) a interrogé ses membres à propos des relations commerciales avec l'UE. Outre l'industrie pharmaceutique, c'est surtout le secteur IT très important en Inde qui dénonce le 'protectionnisme' européen. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal Financial Times.

Les principales plaintes portent sur les questions de visa pour les informaticiens et les membres de leurs familles. Non seulement, ils doivent attendre longtemps un permis de travail, ce qui entraîne des retards pour les clients européens, mais ils sont en outre limités à un seul pays, voire parfois à une seule ville (en Allemagne par exemple). Il est ainsi malaisé pour les employés indiens de passer d'une filiale à une autre. Alors qu'il faut tout un temps pour obtenir un visa, celui-ci vient par contre vite à expiration. Selon les entreprises, il existe clairement une disparité entre l'image ouverte que l'Europa entend véhiculer en tant qu'économie et la réalité (comprenez un marché fragmenté).

Néanmoins, l'Europe demeure un marché intéressant pour le commerce, ajoutent les sociétés indiennes. Le commerce annuel entre l'Inde et l'Europe représente quelque 52 milliards de dollars.

Nos partenaires