Le secteur ICT ressent à peine les effets de la grève

31/01/12 à 09:29 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

Il y a peu de grévistes, mais beaucoup de travailleurs à domicile dans le secteur ICT, selon un sondage réalisé par la fédération technologique Agoria.

Le secteur ICT ressent à peine les effets de la grève

© Reuters

Il y a peu de grévistes, mais beaucoup de travailleurs à domicile dans le secteur ICT, selon un sondage réalisé par la fédération technologique Agoria.

Parmi ses membres, c'est dans les entreprises métallurgiques qu'Agoria voit que la grève est bien suivie. Et c'est dans les régions wallonne et bruxelloise que l'impact de celle-ci est le plus grand. L'on enregistre beaucoup d'actions syndicales dans les provinces de Hainaut, Namur et Liège. Il y a non seulement des piquets de grève à l'entrée de maintes entreprises, mais des zonings industriels complets sont également bloqués. A certaines sorties d'autoroute, des actions sont certes menées, mais sans empêcher la circulation de s'écouler. En Flandre, les actions syndicales restent principalement limitées à des filtrages du trafic à l'entrée des entreprises.

Agoria estime que la perte de productivité pour le secteur technologique pourrait atteindre les 50 millions d'euros. Le secteur ICT (davantage orienté services) ne semble cependant pas ou à peine touché par la grève. La fédération pense que le travail à domicile y est trois fois plus important que durant un lundi ordinaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires