Le salaire net de l'informaticien néerlandais croît à peine

15/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/06/06 à 23:59

Source: Datanews

En 2006, le salaire net de l'informaticien néerlandais a augmenté en moyenne de 0,4 pour cent. En outre, son salaire brut moyen a crû moins nettement que l'an dernier.

Voilà ce qui ressort du Baromètre ICT d'Ernst et Young pour les Pays-Bas. Ce sont les informaticiens actifs dans la production et l'industrie qui ont vu leur salaire net augmenter le plus, à savoir d'1,1 pour cent en moyenne. Celui des informaticiens dans les services publics et le secteur non marchand a, lui, régressé de 0,6 pour cent en moyenne. Quant au salaire brut, il se caractérise par des écarts plus significatifs. C'est ainsi que le salaire brut des informaticiens du secteur des services a crû de 5,5 pour cent en moyenne, alors que celui des informaticiens actifs dans les services publics et le secteur non marchand a reculé d'1,2 pour cent en moyenne.Quant aux informaticiens travaillant dans une entreprise de moins de 20 personnes, ils ont perdu en moyenne 1,1 pour cent de leur salaire net. Ce sont ceux qui sont actifs dans une entreprise occupant de 100 à 500 collaborateurs qui ont enregistré la plus forte hausse de leur salaire net (0,8 pour cent en moyenne). En outre, les informaticiens de moins de 35 ans ont vu leur salaire net croître d'1 pour cent en moyenne. Et le salaire net des plus de 50 ans a fait l'objet d'une diminution moyenne d'1 pour cent.De plus, un manager et professionnel ICT sur cinq roule dans une voiture de société, et un sur dix dispose d'un GSM. Quatre managers et professionnels sur dix reçoivent un bonus, et trois sur dix un treizième mois (visiblement moins 'standard' que chez nous en Belgique). Dans les grandes organisations, les employés bénéficient de pas mal d'avantages non-salariaux, alors que c'est tout le contraire pour ceux qui sont actifs dans les services publics et le secteur non marchand.Data News publiera sa propre enquête sur les salaires des informaticiens belges le 23 juin.

Nos partenaires