Le rover sur Mars a reçu son logiciel chemin faisant

06/08/12 à 12:34 - Mise à jour à 12:34

Source: Datanews

Le rover Curiosity n'a reçu son logiciel définitif qu'en cours de route et a réussi son atterrissage en partie grâce à l'aide de l'Observatoire Royal de Belgique.

Le rover sur Mars a reçu son logiciel chemin faisant

Le rover Curiosity n'a reçu son logiciel définitif qu'en cours de route et a réussi son atterrissage en partie grâce à l'aide de l'Observatoire Royal de Belgique.

A présent que Curiosity - le laboratoire de recherche mobile sur Mars - a bien atterri, il peut entreprendre son étude de la planète, qui, selon le planning, durera (au moins) deux années terrestres ou une année de Mars. Ce qui est intéressant à noter, c'est que le rover n'a obtenu son software définitif qu'après être parti de la Terre. Ce n'est d'ailleurs pas inhabituel car avant le départ, l'on n'accorde explicitement son attention qu'à rendre le matériel (hardware) aussi fiable que possible. Après le lancement, le software est mis à jour durant les quelque 8 mois que dure le vol, afin de le rendre le plus robuste et efficient possible. Ce dernier point signifie que pour des tâches individuelles, le logiciel est combiné, afin d'exécuter une série d'activités par le biais d'une seule commande (provenant ou non de la Terre). Dans cette optique, toute une série de simulations ont été réalisées, en vue de supprimer des problèmes possibles dans le software. Par ailleurs, des mises à jour logicielles seront aussi effectuées régulièrement pendant la mission sur la surface et ce, tant pour résoudre des difficultés éventuelles que pour offrir une plus grande autonomie de fonctionnement au rover. Tel avait été aussi le cas avec les véhicules précédents sur Mars, comme Opportunity qui avait atterri en 2004.

L'actualisation du software était aussi nécessaire, afin d'adapter au mieux la procédure d'atterrissage complexe aux conditions précises existant dans l'atmosphère de Mars. L'on a ainsi demandé l'aide de l'Observatoire Royal de Belgique (ORB) et de son expertise en matière de traitement des données et de science planétaire. Concrètement, l'ORB a apporté son soutien à l'interprétation des données mesurées par les instruments 'Entry Descent Landing' durant la phase de descente de l'engin d'atterrissage. Ces mesures, combinées aux profils de l'atmosphère sur Mars (en ce compris le vent, etc.) ont été traitées, afin que l'engin d'atterrissage approche en toute sécurité la surface du sol avant la descente du rover proprement dit.

L'ORB collaborera aussi à l'Environmental Monitoring Station sur le rover même.

En savoir plus sur:

Nos partenaires