Le réseau informatique de la campagne de Clinton piraté

01/08/16 à 10:43 - Mise à jour à 11:08

Source: Datanews

Le réseau informatique utilisé pour la campagne électorale de la candidate démocrate Hillary Clinton à l'élection présidentielle américaine a été piraté. Il s'agit en l'occurrence d'une composante de la cyber-attaque à grande échelle effectuée par des inconnus à l'encontre de l'organisation politique démocrate.

Le réseau informatique de la campagne de Clinton piraté

Hillary Clinton © REUTERS

Des experts en la matière l'ont confirmé à l'agence de presse Reuters. Ils n'ont toutefois encore trouvé aucune preuve selon laquelle les systèmes internes utilisés dans le cadre de la campagne Clinton aient été mis en danger, selon porte-parole de la campagne.

L'on ne connaît encore clairement ni le type d'information gérée par la campagne Clinton susceptible d'être accessible par les pirates, ni comment le programme piraté d'analyse des données a été utilisé par l'équipe de Clinton. Il ne s'agit en tout cas pas du serveur e-mail personnel utilisé par la ministre des affaires étrangères Clinton.

Ce dernier piratage fait suite à deux autres. Les hackers avaient précédemment déjà pénétré par effraction dans le système informatique du Comité National Démocrate et dans celui de la commission, qui collecte des fonds pour couvrir les besoins des candidats briguant une place à la Chambre des Représentants.

Le ministère de la Justice examine dans quelle mesure cette nouvelle cyber-attaque contre les Démocrates représente une menace pour la sécurité nationale. Le fait que ce soit le département du ministère s'occupant précisément de la sécurité nationale, qui enquête sur cette affaire, indiquerait, selon les experts, que le gouvernement Obama soupçonne qu'une puissance étrangère soutient le piratage.

Les hackers qui sont entrés par effraction dans le système informatique de la commission démocrate de collecte de fonds, seraient russes, selon des sources proches de l'affaire. La semaine dernière, les autorités américaines et des spécialistes du domaine de la sécurité numérique signalaient encore que la Russie serait à l'origine de la diffusion des courriels piratés du parti démocrate, afin d'influencer les élections américaines.

Des courriels du Comité National Démocrate publiés par WikiLeaks, il ressortait notamment que la hiérarchie du parti avait avantagé Clinton durant les primaires aux dépens de son adversaire Bernie Sanders. (ANP)

Nos partenaires