Le rachat d'ATI fait mal à AMD

18/01/08 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Avec une perte nette de 3,379 milliards de dollars, due en grande partie aux coûts uniques du rachat d'ATI, 2007 a été une année à oublier au plus vite pour AMD.

Avec une perte nette de 3,379 milliards de dollars, due en grande partie aux coûts uniques du rachat d'ATI, 2007 a été une année à oublier au plus vite pour AMD.

Même si le quatrième trimestre de 2007 a été carrément mauvais en chiffres absolus pour AMD, le fabricant de puces va progressivement mieux. Sans l''impairment of goodwill' d'1,6 milliard de dollars sur la reprise d'ATI, une expression de jargon signifiant que c'est là la somme qu'AMD a payée en trop pour ATI (qui a coûté en tout 5,4 milliards de dollars), la perte au quatrième trimestre serait encore acceptable. Sa perte d'exploitation a même été plus basse que jamais: 9 millions de dollars.

Durant l'exercice 2007, AMD a connu une croissance de 6 pour cent de son chiffre d'affaires à 6 milliards de dollars. Sa perte s'est établie à 3,379 milliards de dollars.

A cause du retard de la puce Barcelona, AMD n'est depuis un certain temps déjà plus un challenger pour Intel. L'entreprise compte cependant sur Barcelona pour stabiliser ses résultats. C'est en 2009 qu'est prévu le projet Fusion, par lequel l'entreprise entend installer un processeur graphique et un processeur PC sur une seule et même puce. D'ici là, l'industrie du PC rechercherait, selon AMD, une puce graphique financièrement abordable, mais très performante.

Nos partenaires