Le prochain gouvernement privatisera-t-il davantage Belgacom?

13/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 12/06/07 à 23:59

Source: Datanews

Si les socialistes passent effectivement dans l'opposition, il se pourrait qu'on se dirige vers une plus grande privatisation de Belgacom. Voilà ce qui ressort d'une note de la Banque De Groof.

Le gouvernement belge est encore et toujours actionnaire majoritaire de Belgacom, avec un peu plus de la moitié du capital. Des voix s'élèvent cependant pour réduire cette participation majoritaire, tout comme cela s'est passé dans les pays voisins. Les socialistes s'y étaient toujours opposés jusqu'à présent. Aujourd'hui, le journal L'Echo évoque toutefois une note de la Banque De Groof faisant état du fait que la force d'attraction spéculative de Belgacom a crû, étant donné la possible absence des socialistes dans le prochain gouvernement belge.Il est manifeste que les opérateurs télécoms connaîtront eux aussi une vague de consolidations ces quatre prochaines années. Les investissements élevés consentis dans de nouveaux réseaux IP, le haut débit et le 'triple play', combinés avec la régression toujours plus nette des rentrées téléphoniques, font que les plus petits opérateurs surtout représentent une cible attrayante. Fin des années '90, il y eut encore une tentative de fusion entre Belgacom et son homologue néerlandais KPN. Les négociations échouèrent cependant parce qu'on n'était pas d'accord ni sur le prix, ni sur le siège principal, ni sur le CEO.Didier Bellens, CEO de Belgacom, a lui-même tenté plusieurs fois de reprendre un plus petit opérateur, en vain jusqu'à présent.

Nos partenaires