Le procès intenté par Microsoft à Barnes&Noble: "une déclaration de guerre à Android"

28/03/11 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Datanews

La semaine dernière, Microsoft a traîné en justice la chaîne commerciale Barnes&Noble et les fabricants d'appareils Foxconn et Inventec pour violation de brevets relatifs à certaines techniques utilisées dans le système d'exploitation Android. "C'est là une déclaration de guerre à Android", déclarent à présent les observateurs.

Le procès intenté par Microsoft à Barnes&Noble: "une déclaration de guerre à Android"

La semaine dernière, Microsoft a traîné en justice la chaîne commerciale Barnes&Noble et les fabricants d'appareils Foxconn et Inventec pour violation de brevets relatifs à certaines techniques utilisées dans le système d'exploitation Android. "C'est là une déclaration de guerre à Android", déclarent à présent les observateurs.

Microsoft intente un procès à Barnes&Noble et aux entreprises technologiques Foxconn et Inventec pour avoir enfreint ses brevets liés au lecteur d'e-books Nook. La plainte aurait été déposée après une année de négociations sur la question. Elle concerne notamment l'utilisation d'onglets, l'accélération de la navigation sur le web et l'usage de documents et d'e-books, l'affichage du contenu web et la sélection de texte. Dans des affaires comparables en matière de brevets, Microsoft a déjà trouvé des arrangements avec HTC et Amazon.

Le débat sur la question est mené à plusieurs niveaux. C'est ainsi que certains analystes affirment qu'il s'agit là d'une tentative 'désespérée' de la part de Microsoft pour freiner la marche en avant d'Android ou pour à tout le moins en tirer profit. Et que "l'ancienne Microsoft" est de retour.

La FFII, l'organisation européenne qui milite contre les brevets en software, parle de son côté d'une véritable déclaration de guerre. "C'est un argument de vente désespéré que d'accuser des revendeurs d'utiliser une plate-forme concurrente. Le message est 'prenez notre plate-forme ou nous vous traînons en justice '. Il s'agit à d'une guerre des brevets", déclare-t-on à la FFII. "Cela démontre bien que les brevets étouffent l'innovation." Ce dernier point est du reste également soulevé par les observateurs du marché, mais sans aller jusqu'à critiquer Microsoft. La déclaration de guerre est pour eux surtout la conséquence du système des brevets américain rigide. Ils le disent à leur façon: "Don't hate the player, hate the game."

Même la sempiternelle arrogance et l'audace de Google vis-à-vis de la propriété intellectuelle des autres entreprises sont évoquées dans le débat, plus particulièrement par l'activiste open source et observateur des brevets Florian Mueller. "Google expose ainsi son propre écosystème aux risques juridiques", déclare-t-il. Mueller a répertorié pas moins de 37 procès portant sur des brevets liés à Android.

En savoir plus sur:

Nos partenaires