Le premier service basé sur la base de données autonome d'Oracle est disponible

29/03/18 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Oracle lance avec un certain retard sur son planning le premier service basé sur sa base de données en auto-maintenance. L'entreprise promet moins d'une demi-heure d'indisponibilité ('downtime') par an.

Le premier service basé sur la base de données autonome d'Oracle est disponible

Larry Ellison président et CTO d'Oracle. © .

L'Oracle Autonomous Database avait été présentée en octobre dernier déjà lors de l'Oracle OpenWorld, mais il aura fallu attendre aujourd'hui pour que soit vraiment disponible le premier service basé sur cette technologie.

Concrètement, il s'agit de l'Oracle Autonomous Data Warehouse Cloud. Initialement, il devait être prêt en décembre déjà, mais il a subi quelques mois de retard. Il y a aussi en préparation l'Oracle Autonomous Database for Transaction Processing, l'Oracle Autonomous NoSQL Database (se focalisant sur les traitements de lecture et d'écriture à grande échelle) et l'Oracle Autonomous Graph Database (analyse de réseaux).

Ce qui rend cette technologie de base de données si particulière, c'est qu'elle ne nécessite quasiment pas d'intermédiaire humain. Elle est capable de s'autogérer, de s'auto-sécuriser et de se corriger sans le moindre temps mort. "L'Oracle Autonomous Database repose sur une technologie aussi révolutionnaire qu'internet. Elle se restaure et s'actualise d'elle-même et s'adapte aussi. Les bases de données d'Amazon coûtent plus cher, tout en étant moins performantes", affirme le président et CTO d'Oracle, Larry Ellison, toujours très... modeste dans ses déclarations.

L'affirmation selon laquelle la base de données d'Oracle est moitié moins chère que celle proposée par le concurrent AWS, Ellison l'avait déjà tenue lors d'Oracle OpenWorld. Peu après le lancement de son propre événement, AWS avait réagi en fustigeant les pratiques d'Oracle qui n'hésite pas à imposer régulièrement de solides augmentations de prix à ses clients.

Il ne fait cependant aucun doute que la promesse de disponibilité faite par Oracle mérite d'être soulignée. La technologie, basée sur Oracle Database 18C, atteint, selon l'entreprise, 99,995 pour cent de disponibilité ('uptime'). Cela revient à moins de 2,5 minutes par mois ou moins d'une demi-heure par an d'indisponibilité, en ce compris la maintenance planifiée.

Nos partenaires