Le pourquoi de l'échec des Google Glass

05/02/15 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

L'équipe de Google X Labs a tenté de s'opposer à un lancement précoce des lunettes intelligentes, mais cela ne plaisait pas au grand patron de l'entreprise, Sergey Brin.

Le pourquoi de l'échec des Google Glass

Sergey Brin © Reuters

'L'équipe à l'initiative de Google X savait que les Glass n'étaient pas prêtes à être si vite introduites sur le marché', déclare un ex-collaborateur de Google X Labs à The New York Times. Sergey Brin, le directeur du laboratoire de recherche secret et co-fondateur de Google, estimait, lui, que le grand public devait en 2013 faire connaissance avec cette nouvelle manière de consommer et de collecter l'information. Son idée était que le feedback d'un groupe select d'utilisateurs pouvait aider à améliorer le développement du produit.

Mauvaise communication

Mais Brin n'a pas bien fait passer son message. Les journalistes pensaient qu'ils avaient à faire à un produit de consommation quasiment fini plutôt qu'à un test bêta précoce.

Au lieu que le produit fasse l'objet du feedback désiré, il fut bel et bien brûlé. Les Google Glass ont en effet ci et là été qualifiées de 'pire produit jamais sorti' et 'de petit outil simpliste en vue de dérober des informations précieuses sans se faire remarquer.'

Une équipe désillusionnée

Il en est résulté qu'un certain nombre de membres de l'équipe Google X, qui avaient été à la base même des Google Glass, quittèrent, déçus, l'entreprise.

En tant que produit à la consommation, les Google Glass ont donc été un échec cuisant. Cela ne signifie toutefois pas qu'une seconde vie ne peut être insufflée aux lunettes à réalité augmentée pour des applications professionnelles.

C'est en tout cas sous la direction d'un ex-directeur d'Apple, Tony Fadell, que Google poursuit à présent l'aventure.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires