"Le potentiel de développement de l'ICT en Wallonie est énorme"

21/01/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Voilà ce qu'a déclaré Philippe Vandervoort, patron de Microsoft Belux. C'est le 4 mars prochain que sera inauguré à Mons le premier Microsoft Innovation Center (MIC) en Belgique.

Voilà ce qu'a déclaré Philippe Vandervoort, patron de Microsoft Belux. C'est le 4 mars prochain que sera inauguré à Mons le premier Microsoft Innovation Center (MIC) en Belgique.

Lors d'une conférence de presse, le ministre wallon de l'économie, Jean-Claude Marcourt, a insisté sur l'importance de l'informatique en tant que moteur du développement régional. "Beaucoup d'entreprises wallonnes n'exploitent pas tout le potentiel du secteur ICT". Selon Marcourt, ce dernier a connu une croissance annuelle de 3 pour cent (34,3 milliards d'euros), mais cela ne représente encore et toujours que 4 pour cent du PIB belge.

La Wallonie a un retard à combler. Sur les 4.800 partenariats conclus par Microsoft en Belgique, 800 seulement l'ont été en Wallonie. Les 4.000 autres l'ont été à Bruxelles et en Flandre, a indiqué Philip Vandervoort, directeur général de Microsoft Benelux. "Le potentiel de développement de l'ICT en Wallonie est énorme", a-t-il ajouté.

Le Microsoft Innovation Center qui ouvrira ses portes le 4 mars dans la ville hennuyère, sera spécialisé dans les technologies de la santé et du bien-être (e-health), mais sans exclusives. Deux PME spécialisées dans ce type de nouvelles technologies (Wygwam et Eonix) ont déjà prévu de s'implanter dans le premier incubateur d'entreprises Microsoft en Belgique. Ce dernier visera la création de 25 PME et de 250 emplois dans les trois ans. Le MIC compte en outre soutenir chaque année 50 projets de recherche et délivrer 500 certificats de formation.

L'accord de trois ans conclu entre la Région wallonne et Microsoft prévoit que le MIC sera financé par la Wallonie à hauteur d'1,5 million d'euros, alors que Microsoft Benelux injectera pour sa part 750.000 dollars, outre des 'prestations en nature' d'un montant plus ou moins équivalent. Selon le ministre Marcourt, il s'agit donc là d'un partenariat 50/50. Le MIC disposera d'un bâtiment de quelque 550 mètres carrés dans le parc Initialis de Mons.

Source: Belga

Nos partenaires